❄️ 📉 Buy the Dip : 10 opportunités d'investissement

💰 Où va l'argent de votre livret A ?

Snow Report - 31 octobre 2021

Hey Snowballers !

J’espère que vous allez bien et que vous avez passé un excellent week-end d’Halloween. 🎃

Cette semaine, les marchés se portent encore une fois plutôt bien ! Les cryptomonnaies sont plutôt stables, le Nasdaq atteint un nouveau record et le S&P 500 aussi ! Certaines des big techs comme Apple et Amazon souffrent plus que d’autres de la situation actuelle (pénuries et coût de la main-d’œuvre qui augmente).

Dans cette édition, je ne vais pas vous présenter un Snowpick, mais 10 actions qui pourraient être de bonnes opportunités d’achats suite à une forte chute du cours de leurs actions.

Exceptionnellement, ce Snow Report est envoyé à tous les abonnés (gratuits et Premiums).

Ah, et si vous vous intéressez aux cryptomonnaies et au bitcoin, j’ai écrit une tribune pour Les Échos Start : Bitcoin et cryptomonnaies : pourquoi ce n'est pas une bulle, mais une tendance de fond.

📰 Pour celles et ceux qui ont raté les Daily Snow sur WhatsApp, voici les grosses news de la semaine :

  • 📦 Amazon vient de dépasser FedEx et devient la 3e entreprise qui transporte le plus de colis aux US. Fascinant, sachant qu'Amazon s'est lancée dans le business de la livraison de colis en 2014 et FedEx... en 1971...

  • 🎶 🛍 Shopify ❄️ et Spotify s'associent pour proposer des produits dérivés d'artistes directement via le profil sur l'app de streaming. Shopify est "on fire" côté partenariats !

  • 🤯 #1 Hertz annonce l'achat de 100 000 Tesla Model 3 pour sa flotte de véhicules de location. Suite à cette annonce, l'action Tesla passe en mode parabolique et la capitalisation de l'entreprise dépasse les 1000 milliards de dollars ! C'est le premier fabricant auto à dépasser ce cap. Pour rappel, la société Hertz était en faillite il y a quelques mois.

  • 🚖 Hertz va permettre à Uber de louer 50 000 de ses Teslas.

  • 🚗 Tesla dit à la SEC qu'elle pourrait bientôt accepter à nouveau les paiements en bitcoins.

  • 🙅‍♂️ Paypal nous dit qu'il n'y aura pas de rachat de la société Pinterest. L'action Paypal prend de la valeur, celle de Pinterest en perd.

  • 👌 Malgré la tempête, le paquebot Facebook trace sa route. L'entreprise annonce de bons résultats et une belle croissance. Le nombre d'utilisateurs de ses apps a connu une croissance plus forte que ce que les analystes avaient prédit. 3,6 milliards de personnes utilisent les apps Facebook ! L'entreprise annonce aussi le rachat de 50 milliards de dollars de ses actions (ce qui booste le cours). Mark Zuckerberg dit tout de même que le futur est incertain à cause de la politique d'Apple et de la reprise post-Covid. Le cours de l'action grimpe.

  • 🧬 On y est, Facebook change de nom et devient Meta ! Le nouveau symbole de son action MVRS sera opérationnel dès le premier décembre. Facebook est donc all in dans le metaverse. L'entreprise annonce aussi de nouveaux produits comme le Horizon Home et une Smartwatch avec une caméra. Fun fact : l'entreprise Meta Materials qui détient le symbole META en Bourse voit son action faire un petit bond après cette annonce. Les investisseurs se sont trompés...

  • 🥑 Uber se lance dans le quick commerce en proposant la livraison de courses à domicile en moins de 15 minutes à Paris via UberEats. Cette offre en partenariat avec Carrefour se nomme Carrefour Sprint. Pour rappel, Carrefour a été l'un des gros leaders de la dernière levée de fonds de Cajoo, l'acteur français du quick commerce. UberEats x Carrefour utilisent en fait l'infrastructure Cajoo pour proposer ce service.

✨ Par ici pour s’inscrire au Daily Snow sur WhatsApp, si ce n’est pas déjà fait. ✨

Pour les abonnés gratuits, le Daily Snow est un récap de l’actu éco, finance et crypto que j’envoie tous les jours aux abonnés Premiums sur WhatsApp.

De quoi allons-nous parler cette semaine ? ⬇️

📸 🐦 P.S. N’oubliez pas de suivre Snowball sur Insta et Twitter.


Sommaire :

  • Snowpick de la semaine : Buy the Dip.

  • Open Mic : Posez vos questions et j’y réponds en public.

  • Cette semaine en finance :

    • [BUY-THE-DIP] Une liste de potentielles opportunités d’investissement.

  • Cette semaine en économie :

    • [LIVRET A] Mais à quoi sert donc l’argent stocké sur votre livret A ?

  • Tendances :

    • [SPEED] L’impact de la 5G sur nos économies et vos investissements.

  • Cette semaine dans le monde des crypto :

    • [DeFi] Automatiser et diminuer le risque du Yield Farming avec Tokemak.

  • Du côté de la communauté

Allons-y !


Snowpick : Buy the Dip

Pas de Snowpick cette semaine, mais une liste d’actions qui pourraient être de belles opportunités.

Les Snowpicks des semaines passées sont accessibles dans l’app Snowball.


Open Mic

Cette section a été ajoutée pour répondre en public à vos questions. Je ne pourrai pas répondre à toutes, je fais une sélection, mais dans tous les cas vous recevrez une réponse. Qu’elle soit publique ou non. Comment poser vos questions ? Glad you asked: 👇

Prenez le micro 🎙

📝 Questions et réponses en détail : 👇

Question d’Aurélien

Salut Yoann, Merci beaucoup pour ta newsletter, que je suis depuis le début ! Quels seraient d'après toi les meilleurs investissements "boucliers" contre l'inflation ? On entend souvent parler d’or, immobilier, matières premières... mais je serais curieux d'avoir ton avis sur des investissements plus créatifs. Merci ! Aurélien

Réponse

Hello Aurélien et merci beaucoup !

Concernant l’inflation, tu as en effet pas mal de possibilités. La plupart des actifs qui ne sont pas des monnaies fiduciaires sont en général de bonnes solutions. Actions, obligations (pas en ce moment), or, cryptomonnaies, immo, etc.

Après, tu peux mettre en place des stratégies qui protègent plus que d’autres, mais c’est toujours dur à dire. Perso, je privilégie les cryptomonnaies et les actions, mais aussi les revenus passifs que tu peux réinvestir tous les mois dans d’autres actifs. Dans tous les cas, pour se protéger de l’inflation, il faut regarder du côté des actifs avec une valeur qui augmente constamment (offre limitée et demande qui augmente) qui sont souvent des actifs avec un effet de rareté. La terre est en quantité limitée (immo), l’or est en quantité limité avec une demande croissante, le bitcoin est limité à 21 millions d’unités avec une demande qui augmente, etc. Les matières premières ne sont pas trop mon truc, car je ne connais pas assez cet univers. Le gros avantage de l’immobilier est que non seulement ça prend de la valeur, mais en plus tu peux réinvestir dans d’autres actifs (#diversification) et tu peux faire tout ça avec l’argent de la banque !


Cette semaine en finance

[BUY-THE-DIP] Une liste de potentielles opportunités d’investissement

📝 TLDR

  • Une petite liste d’entreprises dont le prix des actions a fortement chuté, mais qui conservent un véritable potentiel de croissance sur du long terme.

  • Snap, Alibaba, Tencent, Carnival, Lemonade, Facebook, Intel, Robinhood, Las Vegas Sand et Nio.

📝 Version complète

Cette semaine, nous allons faire quelque chose d’un peu nouveau en regardant sur les marchés s’il n’existe pas quelques bonnes affaires. Par bonnes affaires, j’entends des actions dont le cours est relativement bas par rapport à là où il devrait être. Ce sont souvent des chutes liées à des émotions ou à des peurs plus ou moins rationnelles des investisseurs.

Rappelez-vous qu’investir, ce n’est pas faire un gros pari une seule fois sur une action, mais investir régulièrement dans les actifs qui, selon vous, vont connaître une forte croissance dans le futur. Aujourd’hui, je vais vous présenter des actions qui ont fortement chuté. Si vous êtes déjà investisseur, il est peut-être intéressant d’investir un peu plus fortement en ce moment, et si vous n’êtes pas investisseur dans une de ces actions, c’est peut-être le bon moment pour commencer. Il ne s’agit pas d’analyses extrêmement poussées, mais simplement de petits commentaires pour vous exprimer mon point de vue.

Commençons par regarder la liste des Snowpicks (actions sélectionnées par Snowball) qui pourraient être intéressantes à l’achat aujourd’hui :

Snap

L’action a complètement dévissé suite à de mauvais résultats trimestriels annoncés récemment. La raison principale : Apple. En effet, depuis qu’Apple permet à ses utilisateurs de ne pas être trackés sur leurs iPhones, les entreprises qui vendent de la pub ont beaucoup de mal à suivre la performance des campagnes. Du coup, les marques préfèrent aller vers d’autres types de publicités. Cependant, Snap va s’en sortir et continuera d’augmenter non seulement son nombre d’utilisateurs, mais aussi ses revenus sur du long terme. Comment ? En trouvant des parades pour mieux tracker les performances des publicités, mais aussi et surtout en créant d’autres sources de revenus : expérience de réalité augmentée pour les marques, metaverse, e-commerce, etc. D’ailleurs, même le CEO de Snap trouve que la nouvelle politique d’Apple est une bonne idée :

“We generally view this as a good thing overall for consumers, even if it’s a little disruptive for advertisers in the near term.”

Au dernier trimestre, le nombre d’utilisateurs de Snapchat a augmenté de 23 % par rapport au même trimestre de l’an dernier (le 4e trimestre avec une croissance de plus de 20 %).

Alibaba

Le géant de l’e-commerce, de la finance et du cloud chinois a perdu plus de 344 milliards de dollars de valeur depuis que le gouvernement chinois a commencé à mettre de l’ordre dans les pratiques des entreprises tech du pays. C’est l’entreprise qui a été le plus fortement touchée. Le cours de son action a chuté de plus de 40 % depuis son plus haut niveau en octobre 2020 ! Les fondamentaux de l’entreprise n’ont pas changé. Elle reste la leader incontestée de l’e-commerce en Chine, et même si les ambitions de sa filiale financière Ant Group ont été revues à la baisse, Alibaba reste extrêmement bien positionnée pour profiter de la croissance incroyable que va continuer à connaître la Chine ces prochaines années. J’y ai réinvesti pas mal d’argent récemment.

Tencent

Tout comme Alibaba, Tencent qui est un gigantesque conglomérat d’entreprises (y compris un fonds d’investissement en capital-risque exceptionnel) a chuté de plus de 35 % depuis son pic en février 2021. Pourtant, l’entreprise est incroyable et a fait l’objet d’un article dans l’un des derniers Snow Report. Pour rappel :

  • Tencent est une entreprise chinoise qui possède des dizaines de produits dont les principaux sont WeChat et QQ.

  • L’entreprise est devenue un gigantesque conglomérat avec une position dominante en Chine.

  • L’entreprise est également l’un des meilleurs VC au monde avec des participations dans des entreprises comme Snap, JD.com, Tesla, Spotify, etc.

  • L’entreprise arrive à innover et à réinvestir son argent de façon incroyable.

  • Son prix a largement chuté suite à l’attaque des entreprises tech par le gouvernement chinois.

  • De ce fait, l’entreprise semble clairement sous-évaluée.

  • Les opportunités pour un avenir radieux sont nombreuses, mais les risques sont également très grands et à ne pas négliger.

Carnival

Carnival est la plus grosse société de croisière au monde (pas le plus vert des investissements je vous l’accorde, mais ce n’est pas le sujet aujourd’hui) et son action s’est littéralement effondrée dès l’annonce des premiers confinements (j’avais profité de cette forte chute pour commencer à me positionner). L’entreprise a su naviguer tant bien que mal dans cette pandémie et commence petit à petit à s’en sortir. Depuis le cours son action a repris un peu du poil de la bête, mais reste tout de même plus de 57 % inférieur à son pic prépandémie ! L’entreprise est en train de doucement redémarrer ses machines et pourrait facilement faire x2 sur du moyen long terme une fois cette pandémie (totalement ou en partie) derrière nous.

Lemonade

Lemonade est une entreprise qui souhaite révolutionner le monde de l’assurance. Elle est par exemple disponible aujourd’hui en France pour l’assurance habitation des locataires. Son objectif est de conquérir tous les marchés avec en ligne de mire l’assurance pour les animaux de compagnie et l’assurance automobile. Son produit et sa technologie sont exceptionnels et l’entreprise possède selon moi toutes les armes nécessaires pour bouleverser les acteurs existants. Cependant, leur stratégie de croissance à tout prix (pas de rentabilité) ainsi que le fait que l’entreprise ne soit pas sur une innovation de rupture ne semble pas vraiment plaire aux investisseurs. Le cours de son action s’est effondré depuis quelques mois et se retrouve à un niveau proche de son entrée en bourse. Je suis extrêmement confiant pour le futur de Lemonade, car je pense qu’ils sont en train de construire ce que les gens cherchent dans l’univers de l’assurance : transparence, “friendliness”, une bonne interface et une expérience client exceptionnelle.

Regardons maintenant du côté des actions qui ne sont pas dans le portefeuille des Snowpicks, mais qui pourraient être de bonnes opportunités.

Facebook

Depuis le début des scandales autour de Facebook, le cours de son action a chuté de plus de 15 %. Pourtant, ses chiffres de croissance restent fantastiques pour une entreprise de cette taille ! Des revenus en croissance de 30 % lors des derniers résultats et plus de 3,6 milliards d’utilisateurs. Facebook est non seulement une machine à cash, mais en plus elle va investir massivement dans de nouvelles technologies comme la réalité augmentée, le metaverse ou l’univers des cryptomonnaies. Selon moi, le bad buzz actuel n’est que du bruit et l’entreprise reste fortement sous-évaluée.

Intel

Intel n’est pas la meilleure des entreprises qui produit et conçoit des microprocesseurs, mais elle reste une entreprise très très solide qui ne justifie pas une telle chute. Intel a loupé le coche de la production de puces conçues par d’autres entreprises (ce que fait TSMC), mais elle souhaite corriger cette erreur en investissant 25 milliards de dollars sur les prochaines années pour construire des usines qui produiront des microprocesseurs conçus par d’autres entreprises. Compte tenu du protectionnisme croissant des US, il est fort probable que la politique soit en faveur d’Intel par rapport à un TSMC. De plus, le fait qu’Apple ait récemment décidé de s’émanciper encore plus d’Intel n’a pas aidé à rassurer les investisseurs. Une belle porte d’entrée selon moi si vous croyez en cette entreprise et son potentiel.

Robinhood

Suite à son entrée en Bourse et son décollage parabolique, l’action de la plateforme de trading préférée de la Gen Z a vu le cours de son action chuter de près de 35 % ! Les derniers résultats très mitigés ont fait plonger l’action davantage. Cependant, l’entreprise est extrêmement bien positionnée pour générer beaucoup de revenus, non seulement sur toute la partie trading d’actions, mais aussi et surtout sur la partie crypto. En 2022 l’entreprise va sortir son wallet qui permettra le transfert des crypto depuis et vers Robinhood. Ce nouvel ajout devrait fortement booster son acquisition et donc ses revenus. Le CEO de Robinhood nous dit :

"Ce trimestre a été consacré au développement de plus de produits et de services pour nos clients, y compris les crypto wallets. Plus d'un million de personnes ont rejoint notre liste d'attente de portefeuilles de cryptomonnaies à ce jour. Avec une assistance téléphonique en direct 24/7, nous pensons que Robinhood est en train de devenir la plateforme la plus fiable et la plus intuitive pour les investisseurs particuliers et crypto. Et pour l'avenir, nous nous engageons à offrir des comptes de retraite fiscalement avantageux pour aider tout le monde à investir à long terme."

Las Vegas Sand (LVS)

Las Vegas Sand, comme son nom l’indique, est une entreprise de casinos et de gaming. Vous pouvez voir sur le graphique ci-dessus que l’entreprise est souvent sujette à d’énormes chutes du cours de son action suivi d’une forte croissance. La dernière chute est essentiellement liée à la volonté du gouvernement chinois de réglementer davantage l’industrie du jeu de Macao, le Las Vegas chinois. En effet, LVS génère 80 % de ses revenus en Chine. Cependant, la peur des investisseurs semble irrationnelle, car l’industrie du jeu de Macao ne va pas mourir du tout. Il est donc fort probable que le cours de l’action rebondisse très fortement dans les prochains mois/années.

Nio

Nio est une entreprise chinoise qui conçoit et vend des véhicules électriques haut de gamme avec un système de changement de batteries innovant. Le fait que Nio se situe en Chine pourrait lui permettre de surfer sur une énorme vague de croissance du revenu des ménages chinois et la volonté du pays de faire chuter fortement ses émissions.

Mon point de vue : rappelez-vous toujours qu’il ne faut jamais acheter un prix. Ce n’est pas parce qu’une action fait une énorme chute ou parce que son prix est faible que cela signifie une croissance future assurée ! Comme le dit Warren Buffet (emprunté à Ben Graham) : “le prix c’est ce que vous payez, et la valeur c’est ce que vous obtenez”. Même si le prix est faible, la valeur peut être nulle. Et inversement, le prix peut paraître élevé, mais la valeur qui se cache derrière, gigantesque. Creusez toujours, faites vos propres recherches et ne vous arrêtez jamais à un prix ou une seule analyse (y compris la mienne).

Si vous n’êtes pas encore abonnés à Snowball et que vous souhaitez recevoir des rapports complets sur certaines entreprises intéressantes 👇.


Cette semaine en économie

[LIVRET A] Mais à quoi sert donc l’argent stocké sur votre livret A ?

📝 TLDR

  • Déjà, il faut savoir que le livret A est vraiment le placement préféré des Français (dommage), avec près de 55 millions de comptes ouverts selon la Caisse des Dépôts (l’institution qui gère 60 % des sommes déposées).

  • Nous sommes en 1818, les guerres napoléoniennes ont créé un énorme déficit et une crise financière en résulte. Louis XVIII décide donc de créer la Caisse d’Épargne et le livret A en même temps. Objectif : récolter l’épargne des Français pour solder les dettes du pays (en gros).

  • 60 % des dépôts qui sont contrôlés par la Caisse des Dépôts servent à financer les logements sociaux. Récemment, une partie de cette somme (12 milliards) a été allouée au plan de relance post-Covid (rénovation d’écoles, hôpitaux, transports, etc.).

  • 40 % des dépôts sont contrôlés par les banques et servent à prêter de l’argent aux PME françaises.

  • En 2018, l’État a perçu 575 millions d’euros à ce titre !

    article R 221-11 du code monétaire et financier. « Chaque année est prélevée sur le fonds d’épargne (…) la rémunération de la garantie accordée par l’État aux dépôts collectés par les établissements de crédit et centralisés en tout ou partie dans le fonds. Le montant de cette rémunération est fixé par décret après avis de la commission de surveillance de la Caisse des dépôts et consignations. »

  • Pour les banques, le livret A est non seulement un produit d’appel (pour attirer les clients en proposant parfois des promotions), mais aussi une source de revenus.

📝 Version complète

100 % d’entre vous connaissent le livret A. Cependant, je pense que vous êtes bien moins de 2,8 % (au hasard) à ne pas vraiment savoir à quoi il sert et surtout comment est investi l’argent stocké sur l’un des comptes préférés des Français.

Creusons un peu le sujet.

Déjà, il faut savoir que le livret A est vraiment le placement préféré des Français (dommage), avec près de 55 millions de comptes ouverts selon la Caisse des Dépôts (l’institution qui gère 60 % des sommes déposées). Très drôle, car même la Caisse des Dépôts ne cache pas le fait qu’on soit nuls en investissements en France 😅 :

Notre attachement bien français aux placements sans risques explique aussi, en partie, cet engouement qui ne se dément pas depuis 200 ans. Cette attitude prudente face à l’argent fait bel et bien partie de notre culture, à la différence des peuples anglo-saxons, par exemple.

Rien qu’au mois de février 2021, c’est 2,9 milliards d’euros qui ont été placés sur les livrets A ! Aujourd’hui, c’est 336 milliards d’euros qui sont stockés sur ces comptes. Un tiers de la capitalisation de Tesla tout de même !

Mais du coup, à quoi sert cet argent ?

Commençons par un peu d’Histoire. Nous sommes en 1818, les guerres napoléoniennes ont créé un énorme déficit et une crise financière en résulte. Louis XVIII décide alors de créer la Caisse d’Épargne et le livret A en même temps. Objectif : récolter l’épargne des Français pour solder les dettes du pays (en gros).

Avec le temps, l’objectif va bien évidemment évoluer. Au début monopole de la Caisse d'Épargne, Banque Postale et du Crédit Mutuel, le livret A peut maintenant être proposé par toutes les banques.

60 % des dépôts qui sont contrôlés par la Caisse des Dépôts servent à financer les logements sociaux. Récemment, une partie de cette somme (12 milliards) a été allouée au plan de relance post-Covid (rénovation d’écoles, hôpitaux, transports, etc.).

40 % des dépôts sont contrôlés par les banques et servent à prêter de l’argent aux PME françaises.

OK, cool, mais si on creuse un peu plus ?

En fait, une bonne partie de l’argent issu de vos livrets A est placée sur les marchés financiers par la Caisse des Dépôts pour générer des revenus. C’est-à-dire qu’il place une partie de l’argent que vous ne placez pas en Bourse à votre place et vous n’en retirez que 0,5 % par an (OK, contre de la sécurité, mais quand même !).

Parmi ces placements, on peut observer une majorité d’obligations d’États européens (votre argent finance donc une partie de la dette européenne) et des actions d’entreprises (environ 15 % du portefeuille). En 2018, le fonds d’épargne a perçu 1,66 milliard d’euros de produits financiers (les revenus des obligations) et réalisé 329 millions de plus-values (actions). J’imagine qu’en 2020, ces chiffres ont dû exploser !

Pour les banques, le livret A est non seulement un produit d’appel (pour attirer les clients en proposant parfois des promotions), mais aussi une source de revenus.

Sur le Livret A et le LDDS, ils ont désormais droit à une commission de 0,3 % des encours (0,4 % pour le LEP). Dans les comptes du fonds d’épargne, en 2018, en retrouve ainsi une somme de 1,095 milliard pour rémunérer les établissements et financer les obligations d’accessibilité bancaire à la Banque Postale. Pour résumer : 2 milliards pour les épargnants, un milliard pour les banquiers.
- marchesgagnants.com

Mais ce qui est encore plus drôle (ou pas) c’est que OK, l’État ne se rémunère pas sur le livret A avec l’impôt (car il n’y a pas d’impôt), mais il se rémunère pour garantir les fonds de ce dernier !

Par exemple, en 2018, l’État a perçu 575 millions d’euros à ce titre !

article R 221-11 du code monétaire et financier. « Chaque année est prélevée sur le fonds d’épargne (…) la rémunération de la garantie accordée par l’État aux dépôts collectés par les établissements de crédit et centralisés en tout ou partie dans le fonds. Le montant de cette rémunération est fixé par décret après avis de la commission de surveillance de la Caisse des dépôts et consignations. »

Mon point de vue : tout ça pour vous dire que pour une épargne de sécurité, le livret A c’est pas mal (et encore, on peut fractionner avec d’autres placements peu risqués également), mais qu’il ne faut pas voir ça comme un outil d’investissement ! Même l’État qui garantit votre livret A investit une partie de votre argent sur les marchés ! Faites-en de même si vous pouvez. D’ailleurs, si vous ne savez pas quoi faire de cet argent, je vous conseille de lire l’édition Snowball suivante sur le PEA et l’assurance vie qui peuvent être de bonnes alternatives au livret A.

Snowball
❄️ 💊 PEA vs assurance vie. Que choisir ?
Hey Snowballers! J’espère que vous allez toutes et tous au top depuis la rentrée ! Bienvenue aux 612 personnes qui nous ont rejoints depuis le 1er septembre, date de la dernière édition gratuite de Snowball. Cette semaine, on reprend les bases pour la simple et bonne raison qu’il semblerait que votre épargne ne soit pas très bien placée. Comment je le sai…
Read more

Tendances

[SPEED] L’impact de la 5G sur nos économies et vos investissements

📝 TLDR

  • Il faut savoir que la 5G est un nouveau standard dans l’univers des communications sans fil.

  • Avec la 5G, on passe sur une tout autre échelle par rapport avec la 4G avec des vitesses allant de 1 à 10 Gbsp (Gigabytes par seconde). Votre musique de 10 Mo est téléchargée en 0,08 seconde contre 4s pour la 4G !

  • Tout comme la 3G et la 4G ont permis l’émergence de nouvelles technologies et la création de centaines de milliards d’euros de création de valeur, la 5G va bouleverser de nombreuses industries.

  • La 5G va aussi permettre l’émergence de nouveaux modèles économiques et autres entreprises que nous ne pouvons même pas imaginer aujourd’hui.

  • Selon Qualcomm, un des gros acteurs de l’univers 5G, la 5G pourrait créer 13 000 milliards de dollars de valeur dans le monde et 23 millions de nouveaux emplois !

📝 Version complète

Vous avez certainement toutes et tous entendu parler de la 5G. Je suppose que pour la plupart d’entre vous, vous imaginez que la 5G, c’est simplement internet qui va plus vite sur votre iPhone.

Et ben non ! Enfin si, mais ça, c’est vraiment la partie émergée de l’iceberg. Prenez votre combinaison 150 couches ultra warm et allons voir sous l’iceberg.

Déjà, il faut savoir que la 5G est un nouveau standard dans l’univers des communications sans fil. Il n’y a pas une entreprise qui a inventé la 5G, mais plein d’entreprises et autres labo qui travaillent ensemble (et en concurrence) pour faire émerger ce standard.

Avec la 4G actuelle, les données peuvent circuler à une vitesse d’environ 10 à 20 Megabytes par seconde (Mbps). Attention, 1 megabyte n’est pas égal à 1 mégaoctet (Mo). Il faut en moyenne diviser par 8 (si je ne me trompe pas) pour passer de Megabyte par seconde à Megaoctet par seconde. Du coup, sur la vitesse max de 20 Mbps, vous pouvez transférer 2,5 Mo par seconde. Une chanson de 10 Mo sera donc téléchargée en 4s environ. Pas mal. La 3G et la 4G ont démocratisé beaucoup de choses, comme les appels en visio ou encore les app mobiles. La 3G et la 4G ont également bouleversé certaines industries, comme l’industrie de la musique avec le streaming.

Avec la 5G on passe sur une tout autre échelle, avec des vitesses allant de 1 à 10 Gbsp (Gigabytes par seconde). Votre musique de 10 Mo est téléchargée en 0,08 seconde ⚡️ !

Tout comme la 3G et la 4G ont permis l’émergence de nouvelles technologies et la création de centaines de milliards d’euros de création de valeur, la 5G va bouleverser de nombreuses industries. Quelques exemples :

  • La télémédecine, avec la possibilité de transférer des données quasi instantanément entre des appareils connectés et votre docteur.

  • Avec la 5G, vous n’aurez certainement plus besoin de passer par la fibre pour vous connecter à la maison. Bye bye les fournisseurs d’accès (bon OK en France ça ne change pas grand-chose, car il s’agit souvent des mêmes entreprises qui proposent la fibre et les forfaits mobiles). Plus besoin de box. Un modem 5G et une Apple TV ou une box Roku suffiront.

  • La 5G pourrait permettre aux voitures autonomes de communiquer entre elles de façon instantanée. Impossible aujourd’hui avec le réseau 4G qui sera trop vite saturé.

  • La 5G pourra permettre à des centaines de millions, voire des milliards d’objets de communiquer entre eux instantanément. La signalisation des villes pourrait communiquer avec les voitures autonomes pour fluidifier le trafic par exemple. Tous les parkings pourraient communiquer avec Waze pour savoir en temps réel quelles sont les places disponibles.

La 5G va aussi permettre l’émergence de nouveaux modèles économiques et autres entreprises que nous ne pouvons même pas imaginer aujourd’hui.

Mais du coup ? Comment en profiter en tant qu’investisseur ?

Déjà, il faut savoir qu’un peu comme l’Espace était le symbole de la guerre froide entre les US et l’URSS, la 5G est un peu le symbole de la nouvelle guerre économique entre la Chine et les US.

Et la Chine semble loin devant…

En effet, si on regarde seulement les brevets déposés autour de la 5G, la Chine est bien en avance. Idem pour les brevets autour de la 6G (35 % de la totalité des brevets pour la Chine !). On pourrait donc imaginer que le grand gagnant pourra récolter plus de retours sur investissement.

Selon Qualcomm, un des gros acteurs de l’univers 5G, la 5G pourrait créer 13 000 milliards de dollars de valeur dans le monde et 23 millions de nouveaux emplois !

Voici quelques idées pour investir dès aujourd’hui dans cette technologie si vous y croyez :

  • Apple : si la 5G a du succès, Apple surfera sur ce dernier. Encore plus si on prend en compte la réalité virtuelle et augmentée.

  • Facebook : grâce à la 5G, Facebook pourra faire vivre son rêve de Metaverse.

  • Qualcomm : Qualcomm est un des leaders dans la conception de puces liées aux télécommunications.

  • Alibaba ou Tencent pourraient également être de belles options en Chine.

  • Les US conseillent à tous les pays de ne pas acheter les équipements chinois Huawei, du coup cela devrait bénéficier à des entreprises comme Nokia ou Ericsson.

  • Marvell Technology Group est en train de créer des lignes de nouveaux produits autour de la 5G.

  • Sur toute la partie équipements et infrastructures, des entreprises comme Corning ou Ciena peuvent être intéressantes.

  • Sur la partie antennes relais, vous pouvez regarder des entreprises comme American Tower et Crown Castle.

  • Amazon semble aussi se lancer dans la 5G en s’associant avec Verizon pour faciliter la diffusion de la 5G dans des parties isolées du monde via satellite.

Mon point de vue : comme toujours, il est impossible de prévoir le futur. US, Chine, qui va vraiment gagner ? 🤷‍♂️. Vous pouvez cependant placer quelques pions pour mettre des chances de votre côté. Il est fort probable que vous soyez déjà exposés au monde de la 5G dans votre portefeuille actuel. Dans tous les cas, au-delà des vaccins anti-Covid et des reptiliens, je suis persuadé que cette nouvelle technologie va bouleverser pas mal de choses pour le meilleur.


Cette semaine dans le monde des crypto

[DeFi] Automatiser et diminuer le risque du Yield Farming avec Tokemak

📝 TLDR

  • Le Yield Farming, c’est tout simplement déposer des liquidités sous forme de cryptomonnaies sur des plateformes d’échange décentralisées et recevoir des commissions pour vous récompenser de ces dépôts.

  • Certaines liquidity pools peuvent vous rapporter des dizaines (voire parfois des centaines) de pourcentages d’intérêts par an.

  • Souvent, parce que c’est trop complexe et très cher en commissions (gas fees), ce n’est pas accessible au commun des mortels comme nous dit Almanack.

  • Si vous avez des ETH, des USDC ou encore des SUSHI, vous pouvez les confier à Tokemak qui s’occupera de les placer sur les meilleures liquidity pools afin de récolter un maximum d’intérêts (yield).

  • De plus, Tokemak souhaite vous protéger contre les horribles “impermanent loss” qui effraient tous les investisseurs !

📝 Version complète

J’ai récemment découvert un nouveau produit DeFi grâce à la newsletter Almanack. Ce dernier se focalise sur ce qu’on appelle le Yield Farming.

Yield What? 👩‍🌾

En gros, le yield farming, c’est tout simplement déposer des liquidités sous forme de cryptomonnaies sur des plateformes d’échanges décentralisées et recevoir des commissions pour vous récompenser de ces dépôts. On appelle ça dans le jargon des liquidity pools (des piscines de liquidités). Un peu comme le livret A vous récompense (très faiblement) pour déposer de l’argent dessus.

Certaines liquidity pools peuvent vous rapporter des dizaines (voire parfois des centaines) de pourcentages d’intérêts par an. Il existe cependant de gros problèmes pour obtenir ces taux d’intérêt :

  • La commission pour réaliser des transactions sur le réseau Ethereum (Gas Fee) est souvent très élevée. Vous pourriez par exemple payer 150 dollars pour virer 50 $ sur une plateforme décentralisée. Ridicule.

  • Les taux d’intérêt peuvent évoluer du jour au lendemain. On peut passer de 20 % à 5 % en quelques heures.

  • Des opportunités font surface tous les jours et il est presque impossible de toutes les découvrir (sauf si c’est votre boulot, et encore).

Bref, souvent ce n’est pas accessible au commun des mortels comme nous dit Almanack.

Et c’est là que Tokemak rentre dans le game.

Tokemak, qu’est-ce que c’est ?

On pourrait dire que c’est une sorte de fonds d’investissement ou de Hedge Fund à qui vous confiez votre argent et qui s’occupe de l’investir à votre place.

Si vous avez des ETH, des USDC ou encore des SUSHI, vous pouvez les confier à Tokemak qui s’occupera de les placer sur les meilleures liquidity pools afin de récolter un maximum d’intérêts (yield).

Tokemak vous paye en TOKE, leur propre token. Une fois que vous avez récolté des TOKE, vous pouvez les staker (les déposer) sur leur plateforme pour récolter une partie des revenus qu’ils obtiennent en plaçant les crypto de tous les utilisateurs, vous pouvez les vendre pour récupérer encore plus de votre crypto d’origine ou vous pouvez simplement les conserver en espérant qu’ils prennent de la valeur. Up to you.

Si vous voulez récupérer vos actifs d’origine pour les virer sur un autre wallet, il faudra attendre un jour environ.

Tokemak promet de vous rendre votre investissement de départ quoi qu’il arrive.

Pourquoi Tokemak vous paye-t-elle en TOKE ? Tout simplement, pour pouvoir réinvestir les intérêts gagnés et donc en gagner davantage (les fameux intérêts composés). La valeur du TOKE dépend de tous les actifs investis, donc sa valeur ne peut pas tomber en dessous d’un certain seuil.

De plus, Tokemak souhaite vous protéger contre les horribles “impermanent loss” qui effraient tous les investisseurs ! Sans entrer dans les détails, les impermanent loss correspondent à la différence entre le prix de votre crypto lorsque vous la déposez dans une liquidity pool et le prix lorsque vous la récupérez. Il est par exemple possible de déposer 100 $ d’ETH et de ne récupérer que 180 $, alors que si vous n’aviez pas placé ces ETH sur une liquidity pool, vous auriez pu voir ces ETH se transformer en 200 $. Les calculs sont complexes, donc nous ne rentrerons pas dans les détails. Sachez juste que les impermanent loss, c’est pas cool et ça peut grignoter vos investissements de façon quasi indolore et invisible. Tokemak souhaite vous éviter cela.

Mon point de vue : Tokemak n’a pas encore commencé à investir les cryptomonnaies qui sont déposées sur des liquidity pools, mais cela devrait commencer dans les prochaines semaines. Je n’ai pas encore pu tester le produit, mais je vais le faire, car je trouve le principe vraiment intéressant. Cela enlève une couche de complexité et permet de s’exposer à la DeFi sans trop se poser de questions. Le projet est encore jeune, donc il faut faire encore plus attention aux fragilités de la plateforme (techniques et/ou de sécurité).


Du côté de la communauté

Que s’est-il passé dans la communauté cette semaine ?

🚨 N’hésitez pas à partager vos expériences ou vos questions là-bas. ;) Cela permettra d’en faire profiter tout le monde, et surtout de faire participer des experts qui sont souvent bien meilleurs que moi sur certains sujets.

🙋‍♀️🙋‍♂️ Et si vous voulez rejoindre les +1050 membres de la communauté Snowball, il faut s’abonner à Snowball Premium.


That’s it! Bonne fin de week-end à toutes et à tous, passez une belle semaine.

💖 💖 Et ajoutez un petit cœur si ça vous a plu cela m’aide à savoir si le contenu vous intéresse ou pas. :)

🚨 Et si vous pensez que quelqu’un dans votre entourage pourrait être intéressé·e par la version Premium de Snowball, n’hésitez pas à leur transférer cette édition directement par e-mail ou en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Share

Yoann. ❤️


🚨 Avertissement : Comme je vous le répète souvent, je n’ai pas de baguette magique. 🧙‍♀️ Vous comprenez donc qu'en lisant "Snowball", vous ne recevez pas de conseils en matière d'investissement. De plus, je ne vous connais pas assez. Aucun contenu publié ici ne constitue une recommandation selon laquelle un titre, un portefeuille de titres, une transaction ou une stratégie d'investissement particuliers conviennent à une personne spécifique. Vous comprenez également que je ne vous conseille pas personnellement sur la nature, le potentiel, la valeur ou la pertinence d'un titre, d'un portefeuille de titres, d'une transaction, d'une stratégie d'investissement ou de tout autre sujet. Dans la mesure où tout contenu publié peut être considéré comme un conseil ou une recommandation d'investissement en rapport avec un titre particulier, ces informations sont impersonnelles et ne sont pas adaptées aux besoins d'investissement d'une personne spécifique. Vous comprenez qu'un investissement dans un titre quelconque est soumis à un certain nombre de risques, et que les discussions sur un titre publié sur "Snowball" ne contiendront pas de liste ou de description des facteurs de risque pertinents.

Ah, et "Snowball" n'est pas destiné à fournir des conseils fiscaux, juridiques, d'assurance ou d'investissement, et rien de ce qui est publié ici ne doit être interprété comme une offre de vente, une sollicitation d'offre d'achat, ou une recommandation pour un titre quelconque par son (ses) auteur(s) ou un tiers. Vous êtes seul responsable de déterminer si un investissement, une action ou une stratégie, ou tout autre produit ou service, vous convient en fonction de vos objectifs d'investissement et de votre situation personnelle et financière. Vous devez consulter un conseiller financier ou un professionnel de la fiscalité concernant votre situation juridique, financière ou fiscale spécifique.