đŸ§ș ETF, WTF? + une micro surprise 🎁

Hey Snowballers !

On rentre dans l’hiver doucement mais trĂšs sĂ»rement. Entre le couvre-feu puis le confinement et la nuit qui tombe Ă  18 h, cela nous laisse du temps pour se concentrer sur des petits (ou gros) projets qui traĂźnent depuis longtemps. Que ce soit se plonger dans ses finances perso ou bien lancer un nouveau side project, profitez-en !

Ne tombez pas dans la déprime hivernale. :)

En parlant de side project, Snowball est doucement en train de sortir de son incubateur hobby pour devenir mon projet principal et un business Ă  part entiĂšre. Vous pouvez d’ailleurs voir, si vous ouvrez cet email dans votre navigateur, que Snowball a une nouvelle maison : www.snowball.xyz 🙌. Pourquoi .xyz ? Pourquoi transformer Snowball en un vrai business ? Quel type de business ? Je vous parlerai des grosses avancĂ©es ici, mais si vous voulez entrer dans les coulisses, je vous laisse vous inscrire Ă  Behind the Curtain (BTC), une newsletter que j’avais lancĂ©e avant Snowball et qui Ă©tait dĂ©diĂ©e aux backstages des startups. Je n’ai malheureusement pas eu le temps de dĂ©velopper ce sujet. J’ai donc dĂ©cidĂ© de faire d’une pierre deux coups en concentrant Behind the Curtain sur Snowball. J’y parlerai de tout ce qui tourne autour de la crĂ©ation de ce projet et de toute la partie submergĂ©e de l’iceberg. Le choix du nom, le choix du nom de domaine, les outils que j’utilise, les difficultĂ©s et les questionnements, mais aussi les questions autour du financement ou du recrutement. Bref, la totale. Snowball se construira sous vos yeux, en toute transparence. Afin d’étendre l’audience au monde entier, j’ai dĂ©cidĂ© d’écrire cette Newsletter en anglais. Si vous vous inscrivez, vous pourrez accĂ©der aux anciens articles qui ne concernaient pas Snowball, mais qui sont nĂ©anmoins tout aussi intĂ©ressants quand on s’intĂ©resse Ă  l’entrepreneuriat. Comment s’inscrire ? Right there. Et oui, c’était bien ça la micro surprise. 👇

Suivre l'Ă©volution de Snowball


Je voulais Ă©galement souhaiter la bienvenue aux 300 nouveaux inscrits et inscrites qui nous ont rejoints depuis la derniĂšre Ă©dition du 15 octobre 2020 ! N’hĂ©sitez pas Ă  me faire des retours, bons ou mauvais, ils sont prĂ©cieux.

Nous approchons les 900 abonnés Premiums et les 5000 abonnés gratuits + payants ! Merci à toutes et à tous pour tous vos retours et vos encouragements. Cela fait vraiment plaisir à lire et à entendre.

Pour rappel, la version Premium de Snowball (6€/mois ou 60€/an) vous donne accùs à :

Vous ĂȘtes intĂ©ressé·e ?

Pour rappel, je propose la version Premium gratuitement pour les Ă©tudiants. Pour en bĂ©nĂ©ficier, rien de plus simple, envoyez-moi un email Ă  yo@yoann.co avec une preuve de votre statut Ă©tudiant. Je suis persuadĂ© que l’éducation financiĂšre est extrĂȘmement importante pour atteindre une forme d’indĂ©pendance que nous recherchons tous. C’est la raison pour laquelle j’ai dĂ©cidĂ© de rendre Snowball Premium gratuit pour les Ă©tudiants. Évidemment, dĂšs que vous gagnez votre vie, je compte sur vous, Ă©tudiantes et Ă©tudiants, pour payer Snowball et l’aider Ă  grandir. 😉

Venons-en au sujet de la semaine !

Pour ceux qui suivent Snowball depuis un moment, vous avez pu voir que je parle trĂšs rĂ©guliĂšrement des fameux ETFs (Exchange Traded Funds) ou fonds indiciels cotĂ©s en bon français. ÉnormĂ©ment de personnes m’ont posĂ© des questions sur ces fameux produits qui permettent d’investir simplement et de façon diversifiĂ©e en bourse. J’ai ainsi dĂ©cidĂ© de creuser le sujet et d’y consacrer une Ă©dition complĂšte.

J’aimerais rendre cette Ă©dition utile Ă  la fois aux dĂ©butants, mais aussi aux personnes un peu plus avancĂ©es dans le game de l’investissement. N’hĂ©sitez pas Ă  sauter certaines parties pour vous concentrer sur celles qui pourront vous apporter le plus de valeur. Mais n’oubliez pas qu’il est parfois important de revoir ses bases mĂȘme si on connaĂźt bien un sujet.

Au sommaire de cette Ă©dition :

  • I/ C’est quoi un ETF ? [dĂ©butants et pour tous]

    • Histoire, dĂ©finition simple et description du fonctionnement.

  • II/ Pourquoi il est important de connaĂźtre et d’investir dans des ETFs ? [dĂ©butants]

    • Diversification, mitigation du risque, simplicité 

  • III/ Les diffĂ©rents types d’ETFs [pour tous]

    • ETFs obligataires, ETFs, ETFs par industrie, ETFs inverses, ETFs sur les matiĂšres premiĂšres


  • IV/ Comment choisir et acheter ses ETFs [pour tous]

    • ETFs pour votre PEA, ETFs dans les assurances vie, ETFs dans votre compte titres, base de donnĂ©es d’ETFs


  • V/ Une petite liste d’ETFs que j’aime bien

C’est parti !


I/ C’est quoi un ETF ? [dĂ©butants et pour tous]

DĂ©finition d’un ETF [dĂ©butants]

Le principe d’un ETF est extrĂȘmement simple. Une entreprise que l’on va appeler un fond, par souci de simplicitĂ©, va collecter l’argent d’investisseurs comme vous et moi pour ensuite acheter un panier d’actions, d’obligations ou de matiĂšres premiĂšres Ă  votre place.

Ce fond, comme une entreprise, va Ă©mettre des sortes d’actions que vous pourrez acheter ou revendre sur des places boursiĂšres comme Euronext ou encore le New York Stock Exchange.

Les ETFs sont trÚs similaires aux fonds communs de placement ou mutual funds dans leur organisation et réglementation.

Vous pouvez comparer un ETF Ă  un Ă©norme panier d’actions et autres produits financiers qui est crĂ©Ă© par une entreprise (le fond d’investissement). Vous pourrez ensuite acheter, revendre ou conserver une petite part de ce panier.

Souvent, les ETFs ont pour but de tracker (suivre) un index dans son intĂ©gralitĂ©. Par exemple, un ETF CAC40 sera un panier avec toutes les actions du CAC40. Il existe aussi des ETFs par industrie qui sont composĂ©s de toutes ou d’une partie des actions d’une industrie spĂ©cifique (industrie aĂ©ronautique, cybersĂ©curitĂ©, etc.).

Nous en parlerons plus en dĂ©tail un peu plus loin dans cette Ă©dition, mais les deux principaux avantages des ETFs sont qu’ils vous apporteront facilement de la diversification, et que les frais attachĂ©s sont plus faibles, car les fonds peuvent acheter en gros des actions ou obligations et ainsi profiter de prix de gros.

Par exemple, une entreprise comme Vanguard a crĂ©Ă© l’ETF S&P 500 nommĂ© $VOO qui permet de tracker l’équivalent du CAC40 amĂ©ricain, le S&P 500.

Le S&P 500 est un index regroupant les 500 plus grosses entreprises américaines.

C’est quoi un index ? Le but d’un index est simplement (entre autres) de suivre de façon macro la santĂ© d’une partie de l’économie. On associe toujours un nombre Ă  un index qui symbolise la croissance ou dĂ©croissance de ce dernier. Par exemple, Ă  l’heure oĂč j’écris cette phrase, le CAC40 est Ă  4843 points, s’il dĂ©passe ce chiffre, cela veut dire en gros que les 40 plus grosses entreprises françaises sont en croissance, ou du moins que les investisseurs pensent qu’elles vont croĂźtre dans le futur.

Du coup, Vanguard achĂšte des actions de ces 500 entreprises amĂ©ricaines pour les mettre dans le panier $VOO et vous pouvez ensuite acheter une partie de ce panier. Acheter une partie de ce panier est Ă©quivalent Ă  acheter chacune de ces actions une par une, ou des fractions de ces actions. Quel est l’avantage d’acheter une partie de ce panier versus les actions de ces entreprises une par une ? C’est non seulement beaucoup plus abordable car vous n’achetez qu’une fraction de ce panier et pas chacune des actions (pour rappel, rien que l’action Amazon coĂ»te plus de 3000 $), mais c’est aussi beaucoup plus rapide. Effectivement, en quelques secondes vous possĂ©dez l’équivalent d’une fraction de ces 500 actions. Voici par exemple une toute petite partie de ce fameux ETF $VOO :

Vous comprenez maintenant ce qu’est un ETF. Regardons rapidement l’histoire de ces produits financiers.

Petite histoire des ETF [débutants]

Cela peut paraĂźtre incroyable, mais les ETF sont bien plus jeunes que moi (j’ai 33 ans). Effectivement, le premier vĂ©ritable ETF surnommĂ© le Spider ($SPDR) qui est aussi un panier d’entreprises du S&P 500 a Ă©tĂ© lancĂ© par State Street Global Investors le 22 janvier 1993.

Les ancĂȘtres des ETFs sont les fonds d’investissement qui pratiquaient l’index investing trĂšs similaire Ă  ce que je disais un peu plus haut (possĂ©der des actions de toutes les entreprises d’un index pour diversifier un maximum).

Barclay’s est entrĂ© dans le business des ETFs en 1996 et Vanguard, un des plus populaires, seulement en 2001 !

Les ETFs sont rapidement devenus trĂšs populaires, avec prĂšs de 100 ETFs disponibles en 2002 et presque 1000 en 2009. Selon ETFGI, il y aurait aujourd’hui plus de 7 000 ETFs disponibles sur le marchĂ© !

Description du fonctionnement d’un ETF [pour tous]

Ça se complexifie un petit peu ici.

Si une partie du panier peut ĂȘtre Ă©changĂ©e sur un marchĂ©, ça veut dire que le prix de cette fraction de panier est sujet aux variations de l’offre et de la demande et non Ă  la valeur des produits qui sont dans le panier. Par exemple, si tout le monde veut acheter un ETF CAC40, alors demande > offre donc le prix de l’ETF va augmenter fortement et ne sera plus le reflet de l’indice qu’il essaye de suivre, le CAC40. Si c’était le cas, il n’y aurait pas grand intĂ©rĂȘt Ă  acheter des ETFs car ce n’est pas la valeur de l’ETF que l’on cherche Ă  suivre, mais la valeur de l’indice qu’il reprĂ©sente.

Heureusement, les inventeurs des ETFs ont Ă©tĂ© plutĂŽt smarts et ont inventĂ© un systĂšme qui permet de toujours ramener le prix d’un ETF au plus proche de la valeur de toutes les entreprises qui le composent ou NAV (Net Asset Value). Ce systĂšme est assez simple, mais compliquĂ© Ă  expliquer, alors accrochez-vous !

Tout d’abord, ce systĂšme repose sur l’arbitrage. Pour rappel, l’arbitrage consiste tout simplement Ă  bĂ©nĂ©ficier d’une diffĂ©rence entre prix d’achat et prix de vente. Aller acheter des cartes Pokemon au Japon pour 10 €, puis les revendre 15 € en France est un arbitrage.

Les fonds qui Ă©mettent des ETFs travaillent avec des Authorized Participants (AP) qui sont souvent de grosses institutions financiĂšres et qui cherchent Ă  profiter de cet effet d’arbitrage Ă  grande Ă©chelle.

Comment ? Imaginez que tout le monde souhaite acheter l’ETF Vanguard S&P 500 ($VOO), si tout le monde veut l’acheter sur les marchĂ©s amĂ©ricains, alors le prix d’une “action” de cet ETF va forcĂ©ment augmenter sans que pour autant les valeurs qui le composent (Apple, Amazon, Walmart, etc.) augmentent. Par consĂ©quent, cela crĂ©e un problĂšme car le prix de l’ETF devient dĂ©corrĂ©lĂ© de l’index qu’il est censĂ© suivre. C’est ici que les Authorized Participants entrent en jeu. Si la demande pour un ETF augmente, alors le prix de l’ETF sera supĂ©rieur Ă  la valeur des entreprises qu’il track (la valeur totale de toutes les actions que l’ETF possĂšde). l’AP va donc acheter des actions Apple, Amazon, Walmart, Nike
 Ă  un prix plus bas que celui reflĂ©tĂ© par l’ETF. Il va transfĂ©rer ces actions au fond qui possĂšde l’ETF en Ă©change de nouvelles parts de cet ETF qu’il revendra ensuite sur les marchĂ©s. L’AP a donc achetĂ© des actions de façon individuelle Ă  un prix X et les a revendues Ă  un prix Y supĂ©rieur Ă  X via la vente des parts de l’ETF Ă©mises par le fond. Ce phĂ©nomĂšne d’arbitrage va pousser le prix de l’ETF vers le bas en faisant augmenter l’offre. Le prix de l’ETF se rapprochera donc de sa NAV (Net Asset Value) qui reprĂ©sente la valeur rĂ©elle des actions que l’ETF possĂšde et donc un reflet de l’indice que l’ETF track.

Pas Ă©vident, mais j’espĂšre avoir Ă©tĂ© un minimum clair



II/ Pourquoi il est important de connaĂźtre et potentiellement d’investir dans des ETFs ? [dĂ©butants]

Ceux qui me suivent depuis un petit moment, vous devez commencer Ă  me connaĂźtre et savoir que je peux avoir des opinions, mais que ces derniĂšres ne sont pas dĂ©magogiques, et que je peux comprendre que ce qui est bien pour quelqu’un n’est pas forcĂ©ment bien pour une autre personne.

Il faut voir l’ETF comme une option parmi un vaste choix d’investissements disponibles. Il n’est pas bon ou mauvais, mais il s’adapte Ă  la situation de celles et ceux qui le trouveront utile pour leur stratĂ©gie.

Je sais bien que dans les lecteurs et lectrices de Snowball, certains n’incluent pas les ETFs dans leur stratĂ©gie d’investissement et s’en portent trĂšs bien. Pendant longtemps je n’ai moi-mĂȘme pas Ă©normĂ©ment investi dans des ETFs, et encore aujourd’hui ils ne reprĂ©sentent pas la majoritĂ© de mes investissements.

Cependant, il est important de bien connaĂźtre ce produit quand on se lance dans le monde de l’investissement, car selon son profil, son temps disponible et son envie d’implication, ils peuvent ĂȘtre extrĂȘmement bĂ©nĂ©fiques.

Comme vous l’avez compris en lisant la premiĂšre partie de cette Ă©dition, investir dans un ETF vous permet de :

  1. Diversifier vos investissements de façon extrĂȘmement simple sans payer des frais de gestions trop Ă©levĂ©s comme cela pourrait ĂȘtre le cas dans des mutual funds par exemple.

  2. Donc de diminuer votre risque.

  3. Et de vous faire gagner du temps.

En effet, les ETFs peuvent soit faire partie de votre stratĂ©gie principale en vous disant que vous n’allez investir que dans certains ETFs de façon rĂ©guliĂšre sans avoir Ă  choisir des actions individuelles (stock-picking), soit ĂȘtre inclus dans une stratĂ©gie de stock-picking en dĂ©cidant d’investir une partie de votre portefeuille dans ces ETFs et une autre partie dans des actions individuelles (mon cas), soit tout simplement ignorer les ETFs si vous prĂ©fĂ©rez composer vous-mĂȘme votre portefeuille de A Ă  Z.

Les ETFs sont donc de trĂšs bons outils pour :

  • gagner du temps ;

  • diversifier ses investissements Ă  moindre coĂ»t ;

  • mitiger sa prise de risque.

Il est aussi extrĂȘmement intĂ©ressant de remarquer que la trĂšs grande majoritĂ© des gĂ©rants de fonds sous la forme active (choix des actions de façon manuelle) ne battent pas leur indice de rĂ©fĂ©rence. Par exemple, la plupart des fonds qui vont jouer dans la cour du S&P 500 en choisissant telle ou telle action, ne vont pas battre l’indice S&P 500 dans sa globalitĂ© sur du long terme et ne battront donc pas un ETF qui track ce mĂȘme indice. C’est une simple statistique et cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas battre un indice. Cela veut simplement dire que statistiquement parlant, vous avez peu de chance d’y parvenir.

Selon moi, les ETFs sont compatibles à tous types de portefeuilles et de profils d’investisseurs.

Ce n’est pas soit ETF soit pas ETF, mais un spectre que vous choisissez.

Par exemple, j’aime faire du stock-picking, mais j’investis aussi dans des ETFs pour diminuer mon risque sur une trĂšs longue pĂ©riode. Effectivement, en investissant sur l’ETF S&P 500 par exemple, vous pariez que l’économie amĂ©ricaine, sur une longue pĂ©riode, va croĂźtre. Cette hypothĂšse est certes une prĂ©diction et donc incertaine, mais beaucoup plus probable que dire telle action va forcĂ©ment croĂźtre.

Je vais Ă©galement utiliser les ETFs pour investir dans des industries ou des sous-parties d’industries que je connais un peu moins afin de me faire gagner du temps.

Je vois certains ETFs un peu comme la newsletter d’un expert Ă  laquelle je m’abonnerais. Il a une certaine expertise et je lui fais confiance. Par exemple, il existe un ETF pour investir dans l’économie japonaise (on en parle plus bas). Je connais trĂšs peu cette Ă©conomie et je n’ai pas le temps d’aller creuser pour faire du stock-picking d’entreprises japonaises. C’est un moyen parfait pour s’y exposer. Pareil pour les matiĂšres premiĂšres. Vous avez mĂȘme des ETFs qui font un focus sur l’innovation israĂ©lienne ou bien la gĂ©nomique !

Maintenant que vous savez pourquoi il peut ĂȘtre intĂ©ressant d’investir dans des ETFs, regardons les diffĂ©rents types qu’il peut exister.


III/ Les diffĂ©rents types d’ETFs [pour tous]

Les ETFs d’index et de marchĂ©s au sens large

Les ETFs d’index et de marchĂ©s sont certainement les plus courants et les plus populaires des ETFs. Ils vont simplement suivre les mouvements d’index comme le CAC 40, le S&P 500 ou encore le Nikkei qui est l’équivalent de notre CAC 40 au Japon.

Il existe mĂȘme des ETFs qui vont tracker les mouvements de l’économie globale. Nous sommes donc au max de la diversification ici. Ces ETFs vont tracker l’index MSCI Morgan Stanley Capital International (MSCI) qui est un index constituĂ© de 1600 entreprises se trouvant autour du globe. L’ETF le plus connu qui permet d’investir dans le MSCI est le iShares MSCI World ETF ($URTH).

Avantage(s) :

  • Diversification massive et instantanĂ©e.

  • Diminution du risque.

Inconvénient(s) :

  • Retours potentiellement plus faibles.

Les ETFs de secteur ou d’industrie

Ces ETFs vont tout simplement ĂȘtre composĂ©s d’entreprises se trouvant dans une mĂȘme industrie. Par exemple, le First Trust Cloud Computing ETF ($SKYY) est un ETF qui va ĂȘtre composĂ© d’entreprises Ă©voluant dans le domaine du cloud computing (Amazon, Microsoft, Alibaba, Oracle, etc.) et le iShares Nasdaq Biotechnology ETF qui va, comme son nom l’indique, ĂȘtre composĂ© d’entreprises du secteur des biotechnologies (Moderna, Gilead, Sanofi, etc.).

Avantage(s) :

  • Retours potentiellement plus Ă©levĂ©s.

  • Si vous connaissez peu un secteur, cela peut ĂȘtre une façon de s’y exposer sans trop de risques.

  • Diversification instantanĂ©e au sein d’un secteur.

Inconvénient(s) :

  • Moins de diversification donc risque plus Ă©levĂ©.

Les ETFs dividendes

Comme leur nom l’indique, ce sont des ETFs qui vont se focaliser sur des entreprises qui ont de jolis dividendes. Le iShares Core High Dividend ETF en est un bon exemple.

Avantage(s) :

  • Gain de temps car vous n’avez pas Ă  analyser tous les historiques de toutes les entreprises qui proposent des dividendes.

  • Un bon moyen d’investir tout en bĂ©nĂ©ficiant de “revenus passifs” liĂ©s Ă  ces investissements.

Inconvénient(s) :

  • Retours souvent moins Ă©levĂ©s.

Les ETFs de matiĂšres premiĂšres

Ces derniers vont se focaliser sur certaines matiĂšres premiĂšres de façon plus ou moins large. Vous aurez par exemple des ETFs qui vont se concentrer sur l’or alors que d’autres vont intĂ©grer diffĂ©rentes matiĂšres premiĂšres. Le principal avantage de ces ETFs est qu’ils vont vous permettre de vous exposer Ă  des produits non corrĂ©lĂ©s aux marchĂ©s financiers afin de vous protĂ©ger de ses fluctuations. En gĂ©nĂ©ral, ces ETFs n’achĂštent pas vraiment la matiĂšre premiĂšre mais des produits financiers dĂ©rivĂ©s et autres Futures.

Avantage(s) :

  • Diversification en investissant dans des produits dĂ©corrĂ©lĂ©s des marchĂ©s financiers.

Inconvénient(s) :

  • BasĂ©s sur des produits dĂ©rivĂ©s plus complexes.

Les ETFs devises

Ces ETFs vont vous permettre de profiter des variations des taux de change afin de vous protĂ©ger contre ces derniĂšres. Vous pouvez par exemple utiliser ces ETFs pour vous protĂ©ger contre la variation nĂ©gative de la devise d’une action de votre portefeuille. Ces ETFs peuvent ĂȘtre comparĂ©s Ă  du cash dans votre portefeuille.

Avantage(s) :

  • Se protĂ©ger relativement simplement contre les variations d’une devise Ă  laquelle on est exposĂ©.

Inconvénient(s) :

  • Le fonctionnement peut vite ĂȘtre complexe pour les nĂ©ophytes.

Les ETFs obligataires

Ce sont tout simplement des ETFs qui vont investir seulement dans des obligations d’états ou d’entreprises.

Avantage(s) :

  • Vous exposer simplement et avec trĂšs peu de frais au marchĂ© obligataire.

Inconvénient(s) :

  • TrĂšs faible rendement, surtout en ce moment.

Les autres types d’ETFs

Il existe Ă©galement d’autres dĂ©rivĂ©s d’ETFs un peu plus complexes, que je ne conseillerais pas Ă  des dĂ©butants :

  • Les ETFs inverses qui vont vous permettre de gagner de l’argent si les valeurs qui composent l’ETF chutent (Ă©quivalent Ă  shorter une position, mais sur beaucoup d’entreprises en mĂȘme temps).

  • Les ETFs Ă  effet de levier qui sont des ETFs qui vont bĂ©nĂ©ficier d’effets de levier grĂące Ă  de la dette. En achetant ces ETFs vous pourrez gagner 2 voire 3 fois plus que le mĂȘme ETF sans effet de levier, mais aussi perdre 2 ou 3 fois plus. Toujours faire attention avec les effets de levier.

  • Il en existe Ă©galement d’autres que je ne citerai pas dans cet article par souci de simplification.

Maintenant que vous connaissez les diffĂ©rents types d’ETFs, comment choisir ces derniers et oĂč les acheter ?


IV/ Comment choisir et acheter ses ETFs [pour tous]

L’éternelle question


Vous vous doutez bien que je n’ai pas la rĂ©ponse pour chacun d’entre vous, car cela dĂ©pendra fortement de vos objectifs, votre situation, votre degrĂ© d’implication, votre envie de suivre vos investissements, votre horizon temporel, et j’en passe !

Essayons tout de mĂȘme de vous aiguiller en Ă©tablissant des contraintes.

Prenez une feuille de papier ou ouvrez une note sur votre ordinateur / téléphone.

1/ Choisir le type d’ETFs dans lequel investir

Vous devrez dĂ©jĂ  choisir le type d’ETFs dans lequel vous voulez investir. Comme toujours, je vous conseille de choisir celui avec lequel vous ĂȘtes le plus Ă  l’aise et donc celui que vous comprenez le mieux.

N’allez pas investir dans un ETF inverse si vous ĂȘtes dĂ©butant par exemple !

Selon moi, les plus accessibles sont de loin les ETFs d’index et les ETFs d’industries.

Pour choisir ce type d’ETFs, vous pourriez investir dans des industries ou Ă©conomies que vous connaissez un peu et auxquelles vous croyez.

Par exemple, j’ai dĂ©cidĂ© de concentrer une bonne partie de mes investissements en ETFs dans l’économie amĂ©ricaine via des ETFs qui track le S&P 500 ou le NASDAQ, car je suis persuadĂ© que l’économie amĂ©ricaine restera dans le peloton de tĂȘte pour de nombreuses annĂ©es Ă  venir. J’ai Ă©galement dĂ©cidĂ© de commencer Ă  m’intĂ©resser au marchĂ© chinois, car j’y crois beaucoup. l’ETF Lyxor CSI 300A vous permet par exemple de vous exposer aux 300 plus grosses entreprises chinoises de la bourse de Shanghai.

À faire :

  1. Notez les industries ou les Ă©conomies dans lesquelles vous aimeriez investir.

  2. Si vous n’avez pas d’idĂ©e, voici ce que je vais faire de mon cĂŽtĂ© : ETFs amĂ©ricains (S&P 500 et NASDAQ), potentiellement ETFs tech (cloud, cybersĂ©curitĂ©), ETFs Japon, ETFs Chine. J’évite le CAC car c’est un indice trĂšs concentrĂ©, peu diversifiĂ© avec des entreprises qui n’ont pas d’énormes potentiels de croissance.

2/ Vous souhaitez profiter des avantages fiscaux du PEA ou de l’assurance vie

Comme vous le savez certainement, le PEA et l’assurance vie vous permettent de bĂ©nĂ©ficier de forts avantages fiscaux sur les plus-values.

Certains ETFs sont Ă©ligibles et d’autres non. Il faudra savoir si vous souhaitez intĂ©grer vos ETFs dans un compte titres classique, dans un PEA ou dans une assurance vie. Je me focaliserai sur le PEA dans cet article par souci de simplicitĂ©.

À faire :

  1. Notez simplement si vous souhaitez intégrer vos ETFs dans un PEA.

  2. De mon cĂŽtĂ©, je vais intĂ©grer certains ETFs dans un PEA et d’autres non s’il ne sont pas Ă©ligibles, mais que je trouve nĂ©anmoins trĂšs attractifs.

3/ Trouver les ETFs

Ça se complique un peu. Ce n’est pas forcĂ©ment Ă©vident de trouver les bons ETFs, mais je vais vous donner quelques astuces et surtout ce que vous devez surveillez avant d’investir dedans.

  1. Vous pouvez utiliser cette liste d’Euronext pour voir tous les ETFs qui sont disponibles et que vous pourrez certainement acheter avec votre courtier (Bourse direct, Boursorama, Fortuneo, Binck, Saxo, Interactive Brokers, etc ; À noter que Revolut ne permet pas encore l’achat d’ETFs). Astuce : si vous tapez “China” ou “Cloud” ou “S&P” puis que vous sĂ©lectionnez TRACKERS (le nom qu’Euronext donne aux ETFs), alors vous pourrez dĂ©couvrir les ETFs qui vous intĂ©ressent.

  1. Pour trouver des ETFs éligibles au PEA vous pouvez utiliser Trackinsight et sélectionner PEA dans les filtres à gauche :

    Lyxor et Amundi ont une large gamme d’ETFs qui sont Ă©ligibles au PEA.

  2. Une fois que vous avez sĂ©lectionnĂ© les ETFs qui pourraient vous intĂ©resser, allez voir les frais de ces derniers (appelĂ©s expense ratios en anglais). Les frais correspondent tout simplement aux frais de gestion des fonds. Vu que souvent l’investissement est passif, ces frais sont bien plus bas que des mutual funds ou d’autres fonds avec une gestion active. Si les frais sont au dessus de 0,2 %, passez votre chemin. C’est assez arbitraire, mais les ETFs les moins chers sont souvent en dessous des 0,1 % comme vous pouvez le voir dans cette liste. Pour trouver les frais d’un ETF, je vous conseille tout simplement de faire une recherche google du type [NOM_ETF] + expense ratio. Vous pouvez Ă©galement utiliser le trĂšs bon outil de etfdb.com pour comparer les expense ratios des diffĂ©rents ETF. Vous pouvez filtrer comme je le fais ici par expense ratio. Vous pouvez aussi utiliser cet outil de Trackinsight pour comparer plusieurs ETFs.

À faire :

  • Établissez la liste des ETFs dans lesquels vous voulez investir. Pas besoin d’en avoir des dizaines pour commencer, deux, trois, est dĂ©jĂ  un bon dĂ©but.

4/ Acheter les ETFs

Maintenant que vous avez votre petite liste d’ETFs qui vous intĂ©ressent, vous pouvez commencer Ă  investir.

OĂč acheter des ETFs ?

La plupart des plateformes de trading proposent l’achat, la vente et la dĂ©tention d’ETFs. Boursorama, Binck, Saxo, Interactive Brokers, Fortuneo, Bourse Direct et j’en passe. En ce qui me concerne, je vais investir rĂ©guliĂšrement dans des ETFs au travers de mon assurance vie (via Yomoni), dans mon PEA (Boursorama) et via mon compte titres pour les ETFs non Ă©ligibles (Interactive Brokers). Comme toujours, regardez bien les frais des plateformes si vous ne voulez pas avoir de mauvaises surprises.

En bonus pour les abonné·es Premium, je vous partagerai une astuce pour accĂ©der Ă  des ETFs que vous ne pouvez trouver qu’aux US comme les supers ETFs de Ark Invest qui vous permettent d’investir dans certains domaines tels que :

  • ARK Disruptive Innovation

  • Next Generation Internet

  • Genomic Revolution

  • Autonomous Tech & Robotics

  • 


Quand acheter des ETFs ?

Tout dĂ©pendra de votre stratĂ©gie, de mon cĂŽtĂ©, j’investirai tous les mois dans des ETFs (stratĂ©gie de Dollar Cost Averaging) et je garderai une petite poche de liquiditĂ© pour profiter de grosses chutes des marchĂ©s.


V/ Les ETFs que j’aime bien [pour tous]

Voici une toute petite liste des ETFs que j’aime bien et pourquoi :

  • Vanguard S&P 500 ($VUSA)

    • Exposition trĂšs diversifiĂ©e Ă  la plus grosse Ă©conomie mondiale : l’économie amĂ©ricaine.

    • Des frais extrĂȘmement bas de 0,07 %.

  • AMUNDI ETF PEA S&P 500 UCITS ETF UCITS ETF - EUR

    • MĂȘme tracker que le Vanguard ci-dessus, mais Ă©ligible au PEA.

    • Des frais honnĂȘtes de 0,15 %.

  • AMUNDI ETF PEA NASDAQ-100 UCITS ETF UCITS ETF - EUR (C/D)

    • Exposition Ă  beaucoup de valeurs technologiques amĂ©ricaines.

    • Des frais pas si bas, mais toujours honnĂȘtes de 0,23 %.

    • Éligible au PEA.

  • iShares China Large-Cap ETF

    • Exposition aux 50 plus grosses valorisations chinoises.

    • Un peu cher par contre avec 0,74 % d’expense ratio, mais bon c’est le prix Ă  payer pour entrer sur le marchĂ© chinois simplement.

  • iShares MSCI Japan ETF

    • Exposition au marchĂ© japonais.

    • Expense ratio honnĂȘte de 0,49 %.

  • Tous les ETFs du fond Ark Invest

    • Ce sont des ETFs spĂ©cialisĂ©s dans l’innovation avec de forts potentiels de croissance


    • 
mais potentiellement plus risquĂ©s.

Je vous laisse évidemment naviguer dans les différents outils que je vous ai cités ci-dessus pour vous faire une meilleure idée du marché des ETFs.


Conclusion

Investir dans les ETFs est Ă  la fois simple et compliquĂ©. Simple, car ils vous permettent d’investir dans de grands paniers d’actions trĂšs facilement. CompliquĂ©, car victimes de leur succĂšs, ils se sont multipliĂ©s et vous devez aujourd’hui faire face Ă  une offre gigantesque d’ETFs. Pas facile de s’y retrouver.

J’espĂšre vous avoir donnĂ© les outils nĂ©cessaires pour mieux naviguer dans cet univers passionnant des ETFs qui doivent, selon moi, faire partie de l’arsenal de tout investisseur.

Cette Ă©dition vous a plu ? Faites-le-moi savoir en ajoutant un petit ❀.

Si vous avez la moindre question par rapport aux ETFs, n’hĂ©sitez surtout pas Ă  rĂ©pondre directement Ă  cet email ou Ă  m’écrire ici : yo@yoann.co, je vous rĂ©pondrai avec grand plaisir. Vous pouvez Ă©galement commenter en cliquant ici :

Enfin, si vous pensez que cette Ă©dition pourrait plaire Ă  l’une ou l’un de vos proches, n’hĂ©sitez pas Ă  lui transfĂ©rer cet email ou bien Ă  cliquer sur le bouton ci-dessous :

Share

Bonne fin de semaine Ă  toutes et Ă  tous et bon courage pour ce reconfinement.

Yoann. ❀

P.S. : je me suis rendu compte aprĂšs avoir envoyĂ© la newsletter que j’avais volĂ© sans faire exprĂšs le titre de la newsletter Spoune sur le mĂȘme sujet😬. Vous pouvez la lire ici pour complĂ©ter cette Ă©dition de Snowball !


🚹 Avertissement : Vous comprenez qu'en lisant "Snowball", vous ne recevez pas de conseils en matiĂšre d'investissement. Aucun contenu publiĂ© ici ne constitue une recommandation selon laquelle un titre, un portefeuille de titres, une transaction ou une stratĂ©gie d'investissement particulier conviennent Ă  une personne spĂ©cifique. Vous comprenez Ă©galement que je ne vous conseille pas personnellement sur la nature, le potentiel, la valeur ou la pertinence d'un titre, d'un portefeuille de titres, d'une transaction, d'une stratĂ©gie d'investissement ou de tout autre sujet. Dans la mesure oĂč tout contenu publiĂ© peut ĂȘtre considĂ©rĂ© comme un conseil ou une recommandation d'investissement en rapport avec un titre particulier, ces informations sont impersonnelles et ne sont pas adaptĂ©es aux besoins d'investissement d'une personne spĂ©cifique. Vous comprenez qu'un investissement dans un titre quelconque est soumis Ă  un certain nombre de risques, et que les discussions sur un titre publiĂ©es sur "Snowball" ne contiendront pas de liste ou de description des facteurs de risque pertinents.

"Snowball" n'est pas destinĂ© Ă  fournir des conseils fiscaux, juridiques, d'assurance ou d'investissement, et rien de ce qui est publiĂ© ici ne doit ĂȘtre interprĂ©tĂ© comme une offre de vente, une sollicitation d'offre d'achat, ou une recommandation pour un titre quelconque par son (ses) auteur(s) ou un tiers. Vous ĂȘtes seul responsable de dĂ©terminer si un investissement, une action ou une stratĂ©gie, ou tout autre produit ou service, vous convient en fonction de vos objectifs d'investissement et de votre situation personnelle et financiĂšre. Vous devez consulter un conseiller financier ou un professionnel de la fiscalitĂ© concernant votre situation juridique, financiĂšre ou fiscale spĂ©cifique.