❄️ 💥 "J'ai tout vendu, j'ai paniqué."

9,5 choses à faire et à ne pas faire en cas de Krach des marchés.

Hey Snowballers !

J’espère que vous allez toutes et tous bien !

Bienvenue aux 338 personnes qui nous ont rejoints depuis la dernière édition gratuite du 1er mai 2021. 🙌 🙌 🙌

De nombreuses personnes parmi vous sont entrées sur les marchés financiers et/ou de cryptomonnaies l’année dernière en plein bull run des actions tech et crypto en tout genre. Pour les newbies, un bull run est simplement un marché haussier avec des prix qui tendent à augmenter plus ou moins rapidement.

Beaucoup d’entre vous sont donc en train de vivre le premier Krach de leur jeune vie d’investisseur.

Si l’on prend le Nasdaq (qui regroupe beaucoup d’entreprises tech US), il s’est un peu repris dernièrement, mais entre son pic du 26 avril 2021 et le plus bas du 12 mai dernier, il a perdu près de 8 %, ce qui est énorme pour un indice de cette taille !

Si on zoom un peu, une action comme Tesla a perdu plus de 30 % depuis le début de l’année :

Et même une action beaucoup plus sujette aux variations violentes, comme Apple, perd plus de 11 % depuis le début de l’année !

Je ne parle même pas du Bitcoin qui s’effondre de plus de 40 % depuis son pic d’avril dernier, et qui a entraîné toutes les cryptomonnaies et autres altcoins dans son sillage !

Cependant, quand on regarde les performances depuis un mois sur les marchés US par exemple, on remarque que la tech ne se porte pas très bien (même si ça repart un peu), mais d’autres secteurs oui :

💡 L’objectif de cette édition est double :

  • Vous expliquer rapidement les causes des récentes chutes de la tech + des cryptomonnaies.

  • Vous expliquer ce que vous pouvez faire lorsque les marchés chutent, ou parfois s’effondrent.

Si vous arrivez à peine sur Snowball, vous pouvez vous inscrire ici (version gratuite ou Premium) :

Mais avant tout ça, je tenais à rappeler le point suivant pour les nouvelles personnes qui nous ont rejoints : 👇


✨ Le premier NFT Snowball est live sur Rarible !

Ce NFT est donc disponible aux enchères dès aujourd'hui et ces dernières se termineront le 8 juin prochain. Date symbolique vu que c'est mon anniversaire. 🥳 

Comment enchérir ? C'est relativement simple si vous avez déjà un compte Rarible, car il suffira de vous rendre ici.

Si vous êtes newbie dans l'univers des NFTs, je vous conseille de lire cette édition de Snowball avant.

📚 Pour la petite histoire, cette illustration est apparue pour la première fois dans l'édition sur les NFTs dont je parle ci-dessus.

🖼 Il est important de noter que si vous remportez cette vente, vous repartirez non seulement avec le NFT of course, mais aussi avec une représentation physique de ce dernier sous forme d'une impression de qualité sur plaque d'aluminium de 30 cm x 30 cm, réalisée par l'entreprise française Solid NFT. Ce "tableau" sera livré avec une plaque signature + un support pour l'accrocher.

🤓 Pourquoi investir dans un NFT Snowball ? 

  1. Pour soutenir le projet, vu que j'utiliserai les fonds pour alimenter l'aventure Snowball.

  2. Pour potentiellement, et j'espère pour vous (et pour moi !), réaliser une plus-value dans le futur si Snowball gagne en notoriété.

  3. Tout simplement parce que vous aimez bien ces petites illustrations.

  4. Pour toutes les raisons précédentes.

Pour les enchères c'est donc par ici. 👈 

Participer à la première enchère

Pour être tenu·e au courant en avant-première des prochains NFT Snowball, c’est par ici.


Avant de nous lancer dans le vif du sujet, place au petit récap Snowball habituel. Passez à la prochaine section si l’évolution de Snowball ne vous intéresse pas, mais c’est une section important à mes yeux pour vous faire participer à l’aventure.

Petit ralentissement à l’approche de l’été, exactement comme l’année dernière.

  • 🙌 Nous sommes maintenant 14 026 (vs 13 688) Snowballers ou + 2,5 % depuis le 15 mai 2021, date de la dernière édition gratuite de Snowball.

  • 😎 2500 (vs 2468) personnes ont décidé de s’inscrire à Snowball Premium ou + 1,3 % depuis le 15 mai 2021.

  • Le revenu annuel est passé de 153 168 € le 1er mai à 154 788 € aujourd’hui, soit une croissance de 1 %.

  • 🤝 La communauté Snowball compte maintenant près de 917 personnes (vs 871).

  • 👩‍🎓 503 (vs 482) étudiantes et étudiants ont profité de Snowball Premium gratuitement. Si vous êtes un·e étudiant·e, répondez simplement à cet email ou écrivez-moi ici : yo@yoann.co pour y accéder.

  • ❄️ 379 850 Snowflakes ont été distribués.

  • 💖 Les premiers Snowballers à s’être inscrits ont plus de trois mois de Snowball Premium de remboursés (22,10 €) grâce à leurs Snowflakes.

  • 💁‍♀️ 13 997 € vont être redistribués à l’association Les Flocons.

  • 😎 13 997 € vont être redistribués aux Snowballers Premium.

  • 💸 30 038 € pour les impôts.

  • 🎯 [PREMIUM] 35 Snowpicks sont déjà dans l’app Snowball (les actions que je trouve intéressantes) pour une performance de + 25 % du portefeuille Snowpick.

  • 📸 [INSTAGRAM] Snowball est aussi sur Insta. Au rendez-vous, news, jeux, éducation et les coulisses de Snowball. Par ici pour rejoindre les 1315 abonnés.

  • 📲 [DAILY SNOW] 1621 personnes reçoivent le Daily Snow quotidiennement sur WhatsApp. Il est accessible aux membres Premium. Pour rappel, c’est un condensé des news de la journée dans l’univers des finances, de l’éco et des crypto. Pour en savoir plus, c’est par ici !

Si vous n’êtes pas encore inscrit·es à Snowball Premium et que tout cela vous intéresse 👇 😇 :

Allons-y !

P.S. Je précise encore une fois que cette édition n’est sponsorisée par aucune entreprise et je préviens toujours lorsque je partage des liens de parrainage ou d’affiliation. Dans le cas de l’édition d’aujourd’hui, comme évoqué plus haut, c’est un lien d’affiliation que je partagerai.

P.S. 2. N’oubliez pas de suivre Snowball sur Twitter et Instagram, j’y partage régulièrement du contenu un peu différent d’ici :


Sommaire de cette édition

  • Introduction : Psychologie des marchés

  • I/ Pourquoi la tech s’effondre ?

  • II/ Pourquoi les crypto s’effondrent ?

  • III/ Les 9,5 choses à faire quand tout devient rouge

Allons-y !


Introduction : Psychologie des marchés

Si on devait résumer en une image la psychologie des marchés (même si en vrai, tout est bien plus complexe), celle-ci ferait bien le boulot :

Il existe plusieurs types de cycles : cycles financiers, cycles business, cycles économiques, et il existe également plusieurs théories pour chaque type de cycles. Je ne vais pas rentrer dans les détails, sinon je risquerais de vous endormir. Sachez juste que ce n’est pas une science exacte, car l’analyse des cycles est essentiellement basée sur des comportements humains qui sont, dans la majorité des cas, prévisibles et imprévisibles.

Tout ça pour vous dire quoi ? Tout simplement, que vous ne pouvez pas prédire le futur, car on ne peut pas prédire les comportements humains. Point.

“Oui, mais l’analyse technique… bla bla bla”.

Pour ceux qui ne connaissent pas la discipline :

Analyse technique : l'analyse technique consiste en l’étude des graphiques de cours de la Bourse et de différents indicateurs déduits des cours dans le but de prévoir l'évolution des marchés. - Wikipedia

Sauf que, si l’analyse technique fonctionnait parfaitement, tout le monde s’arrêterait de travailler et deviendrait analyste technique (et du coup plus d’économie, donc plus d’analyse technique…).

L’analyse technique est certes un outil qui peut être utile, mais tout comme il est quasiment impossible de prédire le comportement d’un être humain, il n’est pas possible de prédire à 100 % le comportement de centaines de millions d’humains.

Partez ainsi du principe, qu’il est quasiment impossible de savoir où nous en sommes dans le cycle. Par exemple, l’ancien président de la FED, Alan Greenspan, annonçait en 1996 que nous étions dans une pleine exubérance irrationnelle en parlant du prix des actifs. Ce n’est que 4 ans plus tard, en 2000, que la bulle Dot Com explosait…

Si l’on reprend le graphique dessus, où sommes-nous aujourd’hui ?

  • Espoir ?

  • Croyance ?

  • Optimisme ?

  • Complaisance ?

  • Ou sommes-nous déjà dans la phase d’anxiété avant de paniquer ?

Si seulement je savais…

Si on ne peut pas prédire les marchés et, où nous en sommes, que faire ? Regardons déjà les causes qui font chuter les marchés de la tech et des cryptomonnaies en ce moment avant de regarder les actions que nous pouvons prendre pour éviter de faire des bêtises.


I/ Pourquoi la tech s’effondre ?

Pareil, si je vous disais que je connais 100 % des raisons qui font que la tech s’effondre, ce serait un mensonge de ma part… Cependant, on peut certainement émettre quelques hypothèses qui ont très vraisemblablement un impact réel dans la chute de ces dernières semaines. Encore une fois, cela reste des hypothèses. Il en existe des dizaines et des dizaines d’autres. Certaines sont partagées par des dizaines de milliers d’analystes (nous sommes donc proches d’un consensus) et d’autres, par une poignée de personnes.

Mais en gros, c’est très simple, et je ne vais pas faire trop long :

  1. La pandémie nous a enfermés à l’intérieur de nos maisons. De quoi dispose-t-on à l’intérieur de nos maisons ? Internet. Internet, et des objets et services connectés à Internet. Du coup, si vous êtes un investisseur, que faites-vous dans une telle situation ? Vous vendez vos actions de compagnies aériennes, hôtelières, énergie, tourisme, etc., et vous achetez des actions tech qui cartonnent.

  2. Les gouvernements ont décidé de mettre nos économies sous perfusion afin d’éviter un écroulement total. Taux d’intérêt à 0, voire parfois négatif et création de liquidités (c’est très simplifié et plus compliqué que “ouais, ils ont fait tourner la planche à billets”, mais on va rester sur ça pour aujourd’hui). Cet argent doit bien aller quelque part ? Évidemment, une bonne partie a permis le maintien en vie de certains business, mais une autre partie s’est également retrouvée sur les marchés financiers. De plus, avec des taux d’intérêt très bas, investir via des obligations est un non-sens. Du coup, bye-bye les obligations, hello la Bourse, mais hello les seules actions qui fonctionnent : la tech.

  3. Plus rien à faire dehors = plus d’épargne des ménages, et plus d’épargne des ménages = plus d’investissements sur les marchés…

  4. La pandémie prend fin, les économies repartent fort et commencent à chauffer #inflation.

  5. Du fait d’un retour à la normale, on voit une rotation des investissements. Rotation ? Les investisseurs prennent leurs gains qu’ils ont réalisés grâce à l’énorme croissance des actions tech en 2020/début 2021, en vendant les actions tech pour acheter des actions d’autres secteurs qui vont bénéficier de la réouverture des économies : énergie, tourisme, transports, construction, etc. Première raison de la chute de la tech : la rotation.

  6. Qui dit inflation, dit bad news pour les actions. Pourquoi ? Car les banques centrales augmentent en général les taux d’intérêt pour faire chuter la demande, et donc l’inflation. Si cela devient plus cher d’emprunter, vous allez dépenser moins via des prêts. Des taux d’intérêt élevés sont aussi une mauvaise nouvelle pour les entreprises qui vont devoir réduire leurs investissements via emprunts bancaires ou obligataires, mais aussi voir leurs futurs profits diminuer. Une forte inflation diminue également le pouvoir d’achat et donc votre capacité d’acheter un nouvel iPhone, un énième abonnement Spotify, etc. Les actions tech deviennent moins intéressantes pour les investisseurs.

  7. En période de forte inflation, les investisseurs peuvent privilégier des obligations par rapport à des actions (plus de certitude).

Tout ça, en partie, fait que récemment, quand les investisseurs se sont rendu compte que l’inflation était en train d’augmenter dangereusement aux US, ils ont anticipé une hausse des taux d’intérêt de la banque centrale US plus tôt qu’initialement prévu. Si la FED augmente ses taux d’intérêt, c’est un signe que l’inflation devient vraiment dangereuse. Ce n’est pas encore le cas et certaines personnes comme Cathie Wood — d’Ark Invest — pense que la tech (justement) va avoir un effet déflationniste sur nos économies grâce aux gains de productivités qu’elle engendre, mais les investisseurs cherchent juste à anticiper cette décision potentielle de la FED. Que faire du coup ? On verra ça plus tard. Regardons du côté du Krach des crypto.


II/ Pourquoi les crypto s’effondrent ?

Si vous êtes abonnés Premium à Snowball, vous avez certainement déjà lu ces quelques explications, mais je vais rajouter une ou deux choses.

Plusieurs mauvaises nouvelles se sont enchaînées :

  • Elon Musk qui nous dit que Tesla va arrêter d’accepter les Bitcoins en tant que moyen de paiement ;

  • Elon Musk nous dit qu’il supporte le Dogecoin pour en faire un meilleur moyen d’échange que le Bitcoin ;

  • La Chine réitère sa volonté d’interdire le Bitcoin comme moyen d’échange, mais aussi le minage de Bitcoins.

Vous mélangez tout ça, et vous obtenez la recette idéale pour un Krach de plus de 30 %. En plus de cela, le marché était complètement surendetté. En effet, de nombreux investisseurs avaient des positions longues via des produits à effets de levier. En gros, ils pariaient sur la hausse du prix du Bitcoin avec de l’argent emprunté. Lorsque le prix a chuté brutalement, toutes ces positions ont été fermées pour éviter de trop grosses pertes pour les prêteurs. Cet effet domino a entraîné le Bitcoin encore plus bas, en le faisant même toucher les 30 000 $, vs un plus haut de 65 000 $ il y a quelques semaines !

Cette chute est donc plus “psychologique” que basée sur des données fondamentales, comme ça peut être le cas sur les marchés financiers. Comme le marché est bien plus concentré que le marché financier classique, un simple tweet d’Elon Musk a créé la panique.

Cependant, il existe une théorie que je n’ai lue nulle part ailleurs pour l’instant :

Et si le Bitcoin était considéré par certains investisseurs comme une action tech ? Si l’on part de ce principe, la peur de l’inflation peut créer le même effet sur le Bitcoin que sur les actions tech.

Cette théorie serait assez contradictoire avec le récit qu’on entend souvent, nous disant que le Bitcoin est une protection contre l’inflation. Théoriquement, c’est vrai, mais si l’actif Bitcoin est utilisé différemment par certains investisseurs, cela pourrait être un peu différent.

Dans tous les cas, ce qui va suivre s’applique également au marché des cryptomonnaies.

Que faire, quand tout devient rouge ?


III/ Les 9,5 choses à faire quand tout devient rouge

Je suis passionné d’aviation, et j’ai même commencé il y a quelques années mon brevet de pilote pour pouvoir piloter des petits Cesna (oui, il faudrait que je m’y remette, je sais)…

Les premières choses qu’on vous apprend, c’est de toujours garder la maîtrise de votre appareil, de ne pas paniquer, de suivre les procédures, d’analyser la situation et d’agir en conséquence pour assurer votre sécurité et celle des passagers.

Je vais donc utiliser l’exemple d’une histoire vraie pour vous illustrer tout ça, celle de Chesley Sullenberger (alias Captain Sully) qui a sauvé la vie de centaines de passagers en décidant d’amerrir sur le fleuve Hudson à New York City, après avoir heurté des oiseaux juste après le décollage. Cette histoire a été adaptée en film : Captain Sully, avec Tom Hanks dans le rôle de Chesley Sullenberger.

Ce qui va suivre sera surtout utile pour les personnes qui pratiquent de la gestion active, c’est-à-dire que vous choisissez vous-même vos actions ou vos cryptomonnaies, et que vous gérez vous-même votre portefeuille. Cela reste cependant valable pour de la gestion plutôt passive grâce à des roboadvisors comme Yomoni ou à des investissements via des ETFs.

Ce que je vais vous raconter plus bas n’est pas un mode d’emploi. Ce n’est pas un tuto qui vous aidera à agir étape par étape en cas de Krach. Je sais que la plupart d’entre vous vont oublier les détails de ce qu’il va suivre. Cependant, après avoir lu tout ça, peut-être que certains points subsisteront dans votre inconscient. Pourquoi illustrer cela avec un film ? Tout simplement, car quand on utilise des images, les idées persistent davantage dans nos cerveaux. Lors d’une prochaine chute des marchés, vous penserez au Capitaine Sully, et comment il a pu éviter une catastrophe.

1. Rester zen, pas de panic selling !

La panique est le pire ennemi de la maîtrise d’une situation. Vous voyez à quel point les deux pilotes restent calmes malgré la gravité potentielle de la situation. Il faut savoir que le stress est un concept étrange. Jusqu’à un certain niveau, il vous aide dans vos actions, et à partir d’un certain seuil, il devient complètement néfaste et dangereux.

Évidemment que les deux pilotes ressentent du stress, cependant, ils le maîtrisent. Pourquoi ? Car ils connaissent la procédure et que tout n’est pas perdu.

Dans votre cas, la panique ne pourra que vous pousser à faire des bêtises. La plus grosse étant de vendre vos actifs lorsqu’un Krach se produit.

- 10 %, -20 %, Plus ? Ne paniquez pas, analysez la situation une fois le problème détecté.

2. Analyser la situation, et surtout SA situation

Juste après avoir heurté les oiseaux, vous voyez que les deux pilotes analysent rapidement la situation. Les deux moteurs sont HS, Sully analyse immédiatement : altitude, position, etc.

Quelle est votre situation actuelle lors du Krach financier que vous êtes en train de vivre ? Avez-vous besoin de liquidités rapidement ? Est-ce que vous aviez prévu de débloquer une partie de votre portefeuille pour financer un projet ? Qu’est-ce qui est en train de causer ce Krach ? Quel est votre horizon d’investissement ? Avoir 20 ans quand on vit un Krach est différent que d’en avoir 70 à ce moment.

Par exemple, lors du Krach de mars 2020 je n’avais pas besoin de liquidités. J’avais assez d’argent de côté en cas de coup dur et j’avais un emploi. De plus, la cause du Krach n’était pas une cause financière (pas de faillite multiple ou d’explosion d’une bulle), mais une cause externe au marché : le Coronavirus. Sans prévoir le futur, mon hypothèse était que la situation serait temporaire et que les économies repartiraient tôt ou tard.

3. Évaluer l’état de son portefeuille et de ses liquidités disponibles

Vous pouvez voir dans cette partie du film que les pilotes sont en train de réaliser des actions pour tenter de reprendre le contrôle de la situation. On tente de rallumer les moteurs, on suit les procédures de l’appareil, on reprend le contrôle manuel de l’avion, on observe la position de ce dernier, etc.

Le Krach a eu lieu, les marchés s’effondrent. OK, très bien. À quoi ressemble votre portefeuille ? Tout est rouge ? Une partie ? Êtes-vous vraiment dans le rouge, ou simplement moins dans le vert ? En mars 2020, mon portefeuille n’était pas dans le rouge, simplement beaucoup moins vert. Au lieu d’avoir un + 200 et quelques pour cent, j’étais aux alentours d’un petit + 20/30 % de souvenir.

Le jour du Krach, je regarde combien j’ai de liquidités. Je n’avais que quelques milliers d’euros, mais qui composait mon matelas de sécurité. N’étant pas trop en danger, je décide d’en prendre une partie pour créer une poche de liquidités d’opportunité.

4. Éviter les paris trop fous (#EffetsDeLevier)

Ici, vous voyez que le Capitaine Sully comprend qu’il ne pourra certainement pas revenir vers LaGuardia ou n’importe quel autre aéroport aux alentours, l’avion est simplement beaucoup trop bas et sans moteurs pour le propulser, il ne pourra pas planer bien longtemps. Tenter un atterrissage sur un aéroport est un pari fou qui pourrait être dramatique dans ses conséquences : crash sur des habitations, explosion des réservoirs, etc.

Si vous n’êtes pas un manager de Hedge Fund ou un trader avisé, restez éloignés des produits à effets de levier. Ces produits sont souvent le meilleur moyen de perdre beaucoup d’argent très rapidement. En effet, la plupart d’entre eux reposent sur le fait que vous empruntez de l’argent à une institution pour parier que la valeur d’un actif va augmenter ou diminuer. Vu que ce n’est pas votre argent, vous pouvez donc perdre bien plus que votre capital initial. Certains débutants ont joué à ça aux US sur Robinhood lors de l’affaire GameStop, et se sont retrouvés ruinés. Il y a même eu des cas de suicides…

Quand les marchés sont turbulents, il vaut mieux rester loin de ces produits (futures, CFD, options, etc.).

5. Ne pas tenter de prédire le futur avec précision

On voit que Sully ne cherche pas trop à savoir s’il pourra se poser ici ou là. Il n’a que très peu de temps pour agir.

Dans votre cas, ne cherchez pas trop à savoir ce qu’il va se passer dans le futur.

Toute l’importance d’avoir une stratégie est justement d’éviter de trop penser au futur. Quand on vous apprend à piloter, on vous apprend aussi à vous poser hors d’un aéroport en cas de problème.

Si votre stratégie d’investissement est sur du long terme, que vous savez dans quoi vous investissez, alors garder le cap est certainement la meilleure chose que vous pourrez faire même en cas de crise.

Par exemple, je me souviens avoir eu un ami au téléphone en mars 2020 qui me disait : « Non mais mec, c’est la merde là, faut pas investir. Tu imagines, toutes les économies sont à l’arrêt. C’est la fin du monde… ».  La suite, on la connaît… Ma stratégie était d’investir régulièrement dans les marchés avec un horizon temporel très long. Du coup, je n’avais pas peur de continuer à investir malgré la situation stressante.

6. Rester en vie

"Avoir un avantage et survivre sont deux choses différentes : la première exige la seconde. Vous devez éviter la ruine. À tout prix”. — Nassim Taleb

Le plus important dans la vie, c’est de rester en vie…

Le capitaine Sully décide d’amerrir dans l’Hudson pour sauver tous ses passagers.

Quand vous investissez, vous devez pouvoir survivre à n’importe quel Krach. C’est pour cette raison qu’il est important de n’investir que l’argent que vous êtes prêts à perdre. Vous n’allez pas mettre tout votre salaire sur une action GameStop pour tenter de faire un x 3, pas de all-in sur le Dogecoin. Il faut aussi se dire que même si l’économie s’écrase, vos investissements ne vous mettront pas en danger. C’est d’ailleurs pour cette raison que plus on s’approche de la retraite, plus on sort son argent des marchés financiers pour justement éviter de voir son capital s’effondrer suite à une crise.

7. Réajuster son portefeuille

Vous êtes en vie. Bravo. Il est maintenant temps de réfléchir un peu. Est-ce qu’il ne serait pas judicieux de vendre cette action dans le rouge pour générer de la liquidité tout en évitant de payer des impôts afin d’acheter cette action qui vient de se ramasser, mais pour laquelle vous êtes hyper optimiste ?

Par exemple, lors du petit Krach de la tech de ces dernières semaines, j’ai décidé de vendre quelques actions qui étaient dans le rouge pour acheter du Shopify, Square, etc. J’ai sacrifié des actions à faible croissance pour profiter de la baisse d’actions auxquelles je crois beaucoup.

8. Augmenter ses investissements

Avoir une poche de liquidités pour profiter d’une opportunité lors de Krachs ou de corrections est toujours, selon moi, une bonne stratégie. En mars 2020, je n’avais pas de poche de liquidités dédiée à cela, j’ai donc utilisé une partie de mon matelas de sécurité. Pourquoi ? Parce que je savais que je n’étais pas en « danger » financièrement et que je pourrais recréer ce matelas de sécurité rapidement. 

J’ai donc investi plus que d’habitude en mars 2020 ou encore ces dernières semaines, suite à la chute des actions tech. Buy the dip (“acheter la chute“) comme on dit aux States. Si vous croyez fortement à une action quand elle coûte 800 $, il est fort probable qu’une chute de 20 % ne change pas grand-chose à votre optimisme, sauf si on parle de scandale financier comme Wirecard par contre…

Si les fondamentaux d’une entreprise ne changent pas, mais que sa chute fait suite à des effets externes, il est toujours judicieux de profiter de cette chute.

9. Ajouter de nouvelles actions et autres actifs dans son portefeuille

Lors de Krachs, peuvent naître de nouvelles opportunités. Cette action qui était relativement chère est peut-être maintenant un bon deal. La crise actuelle va peut-être favoriser certaines actions par rapport à d’autres comme la tech pendant la pandémie. Bref, il est important de regarder les opportunités qui s’offrent à vous lorsque les marchés s’effondrent. Si les perspectives d’une entreprise, son management, ses finances et ses projets restent inchangés, alors de grosses chutes de prix sont de belles opportunités pour les investisseurs comme vous et moi.

9,5. Ne pas trop regarder Twitter, TikTok, etc.

Très anxiogène et source de FOMO (Fear Of Missing Out, ou la peur de passer à côté de quelque chose d’important). Des experts en tout genre (moi y compris 😅) essaieront de vous convaincre de faire ça ou ça… Vous pouvez lire ce qu’ils racontent, mais faites-vous votre propre opinion et surtout ne passez pas des heures sur les réseaux sachant que le plus important c’est l’action, l’absence d’action étant elle aussi une forme d’action…


That’s it! J’espère que vous serez un peu plus zen lors d’une prochaine correction ou Krach (crypto ou finance).

💌 Comme toujours, vous pouvez tout simplement répondre à cet e-mail, je lis et réponds à tous vos messages. Si je ne le fais pas au bout d’une semaine, relancez-moi ! Il m’arrive d’en oublier dans le flux. :)

Bon week-end à toutes et à tous.

👉 N’oubliez pas d’ajouter un petit cœur si ça vous a plu. :)

💖 Et si vous pensez que quelqu’un dans votre entourage pourrait être intéressé·e par cette édition de Snowball, n’hésitez pas à simplement transférer cet e-mail ou bien à cliquer sur le bouton ci-dessous. 💖

Share

Yoann. ❤️


🚨 Avertissement : Comme je vous le répète souvent, je n’ai pas de boule magique. 🧙‍♀️ Vous comprenez donc qu'en lisant "Snowball", vous ne recevez pas de conseils en matière d'investissement. De plus, je ne vous connais pas assez. Aucun contenu publié ici ne constitue une recommandation selon laquelle un titre, un portefeuille de titres, une transaction ou une stratégie d'investissement particuliers conviennent à une personne spécifique. Vous comprenez également que je ne vous conseille pas personnellement sur la nature, le potentiel, la valeur ou la pertinence d'un titre, d'un portefeuille de titres, d'une transaction, d'une stratégie d'investissement ou de tout autre sujet. Dans la mesure où tout contenu publié peut être considéré comme un conseil ou une recommandation d'investissement en rapport avec un titre particulier, ces informations sont impersonnelles et ne sont pas adaptées aux besoins d'investissement d'une personne spécifique. Vous comprenez qu'un investissement dans un titre quelconque est soumis à un certain nombre de risques, et que les discussions sur un titre publié sur "Snowball" ne contiendront pas de liste ou de description des facteurs de risque pertinents.

Ah, et "Snowball" n'est pas destiné à fournir des conseils fiscaux, juridiques, d'assurance ou d'investissement, et rien de ce qui est publié ici ne doit être interprété comme une offre de vente, une sollicitation d'offre d'achat, ou une recommandation pour un titre quelconque par son (ses) auteur(s) ou un tiers. Vous êtes seul responsable de déterminer si un investissement, une action ou une stratégie, ou tout autre produit ou service, vous convient en fonction de vos objectifs d'investissement et de votre situation personnelle et financière. Vous devez consulter un conseiller financier ou un professionnel de la fiscalité concernant votre situation juridique, financière ou fiscale spécifique.