❄️ Snowflakes : les règles du jeu

Partie 1 du Snowsystem

Hello Snowballers !

J’espère que vous allez bien.

Cela faisait un petit moment que je voulais écrire cette édition pour vous détailler un peu plus le Snowsystem (oui je m’éclate pas mal à trouver des noms autour de la neige).

Le Snowsystem c’est quoi en une phrase ? En gros, cela correspond aux 40 % des revenus après imposition que j’ai décidé de redistribuer :

  • 20 % pour les abonnés Premium via les “dividendes” Snowflakes.

  • 20 % pour des associations.

Aujourd’hui nous faisons un focus sur les Snowflakes et la prochaine fois sur la partie associations.

Voici le sommaire :

  1. Les bases philosophiques du Snowsytem. Pourquoi une redistribution ?

  2. Le mécanisme de redistribution en pratique.

  3. Pourquoi les Snowflakes ?

  4. Qu’est-ce que vous pouvez espérer recevoir grâce à vos Snowflakes ?

  5. Les règles du jeu.

  6. Comment accéder aux détails du Snowsytem ?

Go!


Les bases philosophiques du Snowsytem. Pourquoi une redistribution ?

Bon OK on ne va pas vraiment parler de philosophie, c’était un peu une façon de parler…

L’idée ici est de vous faire comprendre pourquoi j’ai décidé de redistribuer 40 % des revenus de Snowball.

Les 20 % pour les abonnés Premium

Dès le début je voulais utiliser une partie des revenus de la newsletter pour les redistribuer aux abonnés. Ma première idée était d’investir 100 % des revenus de Snowball, puis de redistribuer la plus-value à tous les abonnés Premiums. Je trouvais l’idée cool, mais peu “prévisible” pour les abonnés.

Puis c’est en écrivant l’article sur les différents types d’investissements en bourse et en parlant des dividendes que je me suis dit que ce serait top de faire la même chose avec Snowball : créer une sorte de système d’actions et de dividendes.

Le premier objectif est donc de récompenser les lecteurs Premiums qui ont décidé de supporter mon projet en leur proposant un cashback, qui avec le temps pourrait même rembourser leurs abonnements et au-delà !

Le deuxième objectif est d’aligner l’intérêt des lecteurs avec le mien : faire grossir l’audience de la newsletter en conservant la qualité du contenu. On en reparlera un peu plus bas dans la partie “Pourquoi les Snowflakes ?”.

Les 20 % pour les associations

Pour mieux comprendre cette partie il faut savoir que je suis un grand admirateur de l’entrepreneuriat à impact positif. Impact positif non seulement pour les employés de l’entreprise, ses clients et ses partenaires, mais aussi impact positif pour la société. Par exemple, même si je suis sûrement un des plus grands fans d’Apple, je ne comprends pas pourquoi ils n’utilisent pas plus leurs réserves de cash pour investir dans des projets à impact positif. Certainement une question de focus et je peux comprendre…

Bref ! tout ça pour dire qu’après une discussion avec une amie, je me suis dit qu’investir 20 % des revenus de Snowball dans un projet qui pourrait avoir un impact positif sur la société pourrait être ma petite contribution au fait d’améliorer un tout petit peu notre société.

Certaines personnes pourraient y voir un argument marketing et je comprendrais l’idée. Mais franchement ce n’est pas le cas. Et vous pourriez aussi me dire que le fait de dire que ce n’est pas du marketing pourrait aussi être un argument marketing…On tourne en rond. Il faudra me croire.

D’ailleurs, proposer 40 % de redistribution aux lecteurs aurait été un bien meilleur argument marketing !

Non non c’est un projet qui me tient à coeur, tellement que je pense que je ne vais pas donner ces 20 % à une association !

Haha ! et là vous vous dites what the fuck?

Non, je ne compte pas donner cet argent à une asso, mais créer mon asso histoire de mieux contrôler l’impact que je souhaite avoir. L’idée sera de construire cette asso avec vous (les abonnés Premium). Bref ce sera le sujet de la deuxième partie de cette édition consacrée au Snowsystem que j’enverrai dans les prochaines semaines.


Le mécanisme de redistribution en pratique

Pour ceux qui débarquent, dès qu’une personne s’inscrit à la version Premium de Snowball elle reçoit des Snowflakes qui lui permettront de toucher des “dividendes” en fin d’année. Une forme de cashback ou tout simplement, une somme d’argent en fin d’année qui grossit avec le nombre d’abonnés Premiums. Voici les différentes tranches :

  • du 1er au 200e inscrit : vous recevez 600 Snowflakes (100 % distribué)

  • 201 - 500 : 300 (100 % distribué)

  • 501 - 1000 : 150 (la tranche actuelle)

  • 1001 - 10 000 : 100

  • 10 001 - 20 000 : 50

  • 20 001 - 50 000 : 20

  • 50 001 - 100 000 : 10

  • 100 001 - 200 000 : 4

  • puis 0 ou alors je reverrai le système d’ici là. 😅

Ensuite, le système est simple, dès que je reçois un virement de Stripe (l’entreprise qui gère les paiements de Snowball Premium) je mets de côté :

  • [VIREMENT] x 30 % = A dans un coffre Revolut pour les impôts.

  • ([VIREMENT] - A) x 20 % dans un coffre Revolut pour les associations.

  • ([VIREMENT] - A) x 20 % dans un coffre Revolut pour la redistribution via les Snowflakes.

  • Et le reste, donc ([VIREMENT] - A) x 60 %, pour moi. 😇

En gros ça ressemble à ça :

👉 Après avoir mis cet argent de côté, je vais l’investir pour essayer de faire grossir le montant qui sera redistribué via les Snowflakes.

👉Ça vous intéresse de faire partie des 500 premiers ? Il reste une quarantaine de places. 😇👇


Pourquoi les Snowflakes ?

Non, comme l’a dit ce gentil monsieur en commentant un de mes posts sur Linkedin, ce n’est pas une pyramide de Ponzi :

Alors, pourquoi les Snowflakes ?

  1. Aligner l’intérêt des lecteurs avec le mien : mon intérêt est que cette newsletter prennent de l’ampleur grâce à sa qualité et à la valeur ajoutée proposée aux lecteurs. Ajouter une surcouche financière sur tout ça permet de favoriser le partage. Un peu comme un système de parrainage. Plus vous partagerez Snowball, plus il y aura d’abonnés Premiums et plus vous obtiendrez de dividendes. Le plus compliqué est de trouver un équilibre, car il ne faut pas que la newsletter grossissent simplement à cause des Snowflakes, sinon en effet, cela deviendrait une sorte de pyramide de Ponzi. C’est pour cela que le retour espérait peut devenir gros, mais à partir de beaucoup d’abonnés. Cela ne vous rendra pas riche en 2 semaines !

  2. Récompenser le risque pris par les premiers abonnés : quand vous rejoignez une jeune startup vous recevez souvent des actions (BSPCE) de l’entreprise pour aligner votre intérêt avec celui de l’organisation (voir le point 1), mais aussi pour récompenser le risque lié au fait de rejoindre une entreprise avec un futur incertain et potentiellement un salaire plus faible. Plus vous rejoignez une startup tôt et plus vous pouvez recevoir de BSPCE (aussi appelé equity dans le jargon). C’est pour cette raison que j’ai décidé de créer un système dégressif d’émission des Snowflakes. Plus vous rejoindrai Snowball Premium tard et moins vous recevrez d’actions, car le risque sera plus faible. En effet plus le temps passera et plus la qualité devrait augmenter suite aux retours des premiers abonnés (j’espère).

  3. Parce que cela implique un peu plus les abonnés Premiums : je trouve que posséder ces Snowflakes ajoute une touche émotionnelle au fait d’être un abonné Premium. Un peu comme je suis attaché à Tesla parce que je possède des actions de cette entreprise. J’aime bien la marque et je suis content de posséder un peu de celle-ci et d’en recevoir en plus un retour sur investissement (bon ok les Snowflakes ne s’envoleront certainement moins haut que les actions Tesla…quoi que…).

  4. Parce que c’est fun : il ne faut pas se leurrer, ce système est aussi fun. Le fait de voir son cashback augmenté dans l’app Snowball avec le temps est aussi cool et de mon côté je prends beaucoup de plaisir à la bâtir.


Qu’est-ce que vous pouvez espérer recevoir grâce à vos Snowflakes ?

Bonne question !

J’ai fait une petite simulation et cela ressemble à ça :

Quelques exemples :

Vous êtes arrivés dans les 200 premiers : vous devriez recevoir 18 € ou 3 mois gratuits si nous arrivons à 1000 abonnés Premiums d’ici la fin de l’année (c’est jouable !).

Vous êtes arrivés entre le numéro 201 et le numéro 500 : vous devriez recevoir 9 € ou un mois et demi gratuit à la fin de l’année si on atteint les 1000 Premiums.

Si un jour nous atteignons 500 000 abonnés Premiums par exemple, les personnes qui sont arrivées dans la première tranche des 200 recevront près de 1000 € à la fin de l’année, 500 € si vous êtes entre 201 et 500 et 250 € entre 501 et 1000. Bon le chemin est encore long, mais on peut y arriver.

Le système peut évoluer et donc les gains potentiels aussi…Je peux par exemple décider d’arrêter de distribuer des dividendes à partir du 10 000e abonné Premium ou alors d’augmenter le prix de Snowball dans le futur. Si c’est le cas, les gains liés aux dividendes pourraient augmenter beaucoup plus rapidement !

👉 Il reste une quarantaine de places pour profiter de 300 Snowflakes, des deux apps (Snowball et Snowtrack), des Snow Reports du dimanche, de la Bibliothèque Snowball et de son premier résumé de livre The Intelligent Investor, des Snowpicks et de la future communauté !


Les règles du jeu (pour le moment)

Comme tout système il faut des règles et comme tout système ces règles peuvent évoluer avec le temps !

  • Vous acceptez le fait que le montant redistribué soit plus faible que les 20 % annoncés (20 % des revenus après impôts). En effet, en investissant l’argent, il se peut que le capital redistribué augmente, mais aussi qu’il diminue. Dans tous les cas je ferai tout pour investir avec un risque mitigé pour conserver au moins le capital de base.

  • Les étudiants et autres personnes qui bénéficient de la gratuité n’ont pas accès aux Snowflakes.

  • Les dividendes des Snowflakes seront débloqués le 31 décembre de chaque année.

  • Vous ne pouvez débloquer vos dividendes liés que si vous restez abonné au moins 3 mois à l’offre Premium. Cela veut dire que les gens qui s’inscriront à partir du 31 septembre ne toucheront des dividendes que l’année n+1 (l’année suivante). Plus vous serez nombreux à être abonnés Premium plus cette durée augmentera. En effet sinon ce serait trop simple. Imaginons que je m’abonne le 1er septembre, que les dividendes espéraient en fin d’année sont de 40 € alors je ne paierai que 4 x 6 € (24 €) d’abonnement ce qui pourrait pousser les gens à s’abonner juste pour recevoir ces dividendes et ce n’est pas du tout mon intention !

  • Si vous avez payé au moins 3 mois d’abonnement Premium et que vous souhaitez vous désabonner, vous avez le droit de réclamer vos dividendes lorsque vous quittez Snowball (je vous le proposerai toujours). Cette durée augmentera quand le nombre d’abonnés Premiums augmentera.


Comment accéder aux détails du Snowsytem ?

Je vais sûrement créer une Google Sheet publique un de ces jours, mais pour l’instant les abonnés Premium peuvent accéder aux détails du Snowsystem directement dans l’app Snowball : nombre de Snowflakes, nombre total de Snowflakes distribués, cashback accumulé à date…


Conclusion

Bon j’espère que vous comprenez un peu mieux le système des Snowflakes ainsi que les raisons derrières cette démarche.

Si vous avez des questions n’hésitez pas à les poser en commentaire de cette édition en cliquant ici en début ou fin d’email :

Ou tout simplement en répondant à cet email. :)

Et comme toujours, si vous pensez que Snowball peut intéresser quelqu’un dans votre entourage… Share it :)

Bonne journée à tous !

Yoann. ❤️