❄️🙋‍♀️👩‍🎤👩‍✈️👮‍♀️👩‍🌾👩‍🍳🦸‍♀️🧝‍♀️

"Où êtes-vous ?"

Hey Snowballers!

Long time no see! En effet, après la dernière édition du 16 juillet 2021, nous avons fait une petite pause estivale de la version gratuite de Snowball. L’été est toujours un peu plus calme dans l’univers de l’investissement et des finances perso. On préfère dépenser plutôt que d’épargner et investir… I get it.

En tout cas, j’espère que vous allez toutes et tous très bien et que vous avez passé de belles vacances ! Et bienvenue aux 1391 personnes qui nous ont rejoints depuis la dernière édition gratuite de Snowball ! Si on vous a transféré cette édition, n’hésitez pas à vous inscrire à la version gratuite de Snowball :

De mon côté, je n’ai pas chômé et j’ai pas mal avancé du côté de la tuyauterie que vous ne voyez pas trop. D’ailleurs, si la construction de Snowball vous intéresse et que vous souhaitez rentrer dans les coulisses, je vous laisse vous abonner à Behind the Curtain. La dernière édition est partie avant-hier.

Je veux accéder aux coulisses

👩‍🎓 J’ai également enregistré une formation sur les finances personnelles avec LiveMentor sous format vidéo. Pour celles et ceux qui ne veulent pas manquer les inscriptions (qui seront limitées dans le temps), vous pouvez vous inscrire à la liste d’attente. Je vous partagerai un code promo très prochainement pour bénéficier d’une petite réduction. Je tiens à préciser que je ne toucherai rien sur les ventes de LiveMentor, j’ai reçu un paiement unique de 2500 € HT et c’est tout. J’ai surtout accepté de faire cette formation pour toucher un plus grand nombre de personnes. Quel prix ? Je ne sais pas encore, LiveMentor est en train de le finaliser.

📚 J’ai aussi bien avancé la rédaction du livre sur les finances personnelles que je vais publier avec les éditions Eyrolles. J’en suis à environ 50 % de la fin et je dois rendre le manuscrit fin septembre pour une publication en février 2022. Si vous souhaitez suivre et participer au lancement de ce dernier (lectures de chapitres, demande d’avis, etc.), vous pouvez vous abonner à la newsletter de “L’effet Snowball” en cochant la case qui correspond.

🧢 Un peu hors sujet, mais pas tellement : Patricia, Teddy, Yohan, Charles et moi-même avons lancé une marque de fringues nommée TYPYC pendant le premier confinement et la campagne de financement Ulule a commencé aujourd’hui ! Si vous aimez les hoodies, la première pièce dispo en précommande devrait vous plaire ! J’aimerais d’ailleurs faire de cette aventure un petit guide pour les abonnés Premiums sur comment lancer une entreprise dans cet univers. Petite vidéo de Yohan, le cerveau derrière toute l’identité graphique de la marque.


🙋‍♀️👩‍🎤👩‍✈️👮‍♀️👩‍🌾👩‍🍳🦸‍♀️🧝‍♀️

Dans l’édition d’aujourd’hui, j’ai décidé de m’engager sur un terrain glissant, car nous allons parler de Financial Feminism, ou en français, de “féminisme financier”. Essayons de ne pas tomber…

Cela faisait un petit moment que je voulais parler de ce sujet en le repoussant régulièrement, car il n’est pas évident à aborder, mais j’ai récemment été interviewé par le magazine L’ADN et mon interview s’est retrouvée face à cet article :

Du coup, plus d’excuse, il fallait que je me lance.

Pourquoi choisir ce sujet ? Parce que plus de 80 % des lecteurs de Snowball sont des hommes et que ce n’est pas un phénomène isolé. En effet, la plupart des services financiers liés à l’investissement ont une grande majorité d’hommes pour utilisateurs.

La finance est tellement importante, une si grande source de liberté et de confort, que je pourrais comparer ça avec la santé en disant que ce serait comme si 80 % des personnes qui vont voir des médecins et utilisent le système de santé étaient des hommes.

Cette faible part de femmes dans l’univers de la finance ne peut que contribuer à des inégalités déjà présentes entre les deux sexes et c’est à vous et moi de tenter de faire bouger les choses. Du coup, en admettant que 50 % des abonnés ouvrent cette newsletter, si chacun et chacune d’entre vous transfériez cette dernière à au moins une femme (votre mère, votre conjointe, votre sœur, une amie, etc.), nous pourrions ramener plus de 7000 femmes dans l’univers de la finance !

Je partage

Du coup, même si 80 % des personnes qui vont lire cette édition ne sont pas la cible directe du sujet, vous avez vous aussi votre part de responsabilité et la lecture de cet e-mail ne pourra que faire avancer les choses dans le bon sens. :)

Avant de nous lancer dans le vif du sujet, petit récap chiffré de l’univers Snowball.

🚨 Gardez un œil sur vos e-mails dans les prochains jours, j’aurai quelques petites choses à vous annoncer (surtout pour les abonnés gratuits).


Petit récap chiffré

  • 🙌 Nous sommes maintenant 15 681 (vs 14 026) Snowballers ou + 11,8 % depuis le dernier récap du 31 mai 2021.

  • 😎 2604 (vs 2500) personnes ont décidé de s’inscrire à Snowball Premium ou + 4,2 % depuis le 31 mai 2021.

  • Le revenu annuel est passé de 154 788 € le 31 mai 2021 à 162 353 € aujourd’hui, soit une croissance de 4,9 %.

  • 🤝 La communauté Snowball compte maintenant près de 980 personnes (vs 917).

  • 👩‍🎓 520 (vs 503) étudiantes et étudiants ont profité de Snowball Premium gratuitement. Si vous êtes un·e étudiant·e, répondez simplement à cet email ou écrivez-moi ici : yoann@snowball.xyz pour y accéder.

  • ❄️ 391 550 Snowflakes ont été distribués.

  • 💖 Les premiers Snowballers à s’être inscrits ont plus de quatre mois de Snowball Premium de remboursés (26,30 €) grâce à leurs Snowflakes.

  • 💁‍♀️ 16 452,6 € vont être redistribués à l’association Les Flocons.

  • 😎 17 161,6 € vont être redistribués aux Snowballers Premium.

  • 🎯 [PREMIUM] 42 Snowpicks sont déjà dans l’app Snowball (les actions que je trouve intéressantes) pour une performance de + 27 % du portefeuille Snowpicks.

  • 📸 [INSTAGRAM] Snowball est aussi sur Insta. Au rendez-vous, news, jeux, éducation et les coulisses de Snowball. Par ici pour rejoindre les 1532 abonnés.

  • 🐦 [TWITTER] Le compte Twitter de Snowball vient de dépasser les 2000 abonnés ! Par ici pour les rejoindre.

  • 📲 [DAILY SNOW] 1904 personnes reçoivent le Daily Snow quotidiennement sur WhatsApp. Il est accessible aux membres Premium. Pour rappel, c’est un condensé des news de la journée dans l’univers des finances, de l’éco et des crypto. Pour en savoir plus, c’est par ici!

Si vous êtes décidé à rejoindre la version Premium de Snowball… 👇


Le Financial Feminism

Je ne vais pas me lancer dans une définition du féminisme, sachant qu’il existe une multitude d’interprétations, mais disons qu’un trait commun à toutes ces interprétations est tout simplement la volonté de supprimer les inégalités entre hommes et femmes et de pousser la femme à s’émanciper. OK j’ai simplifié, je sais, mais je ne veux pas me lancer dans une thèse sur le féminisme. ;)

Le Financial Feminism est donc un mouvement, surtout ancré aux US, qui souhaite faire de l’investissement et de l’éducation financière en général des actes de protestation contre un système financier qui a été construit de manière inégale et qui continue de perpétuer ces inégalités compte tenu de l’énorme inertie de ce dernier.

Une amie me racontait un RDV avec son banquier qui pourrait bien illustrer le sujet. Elle et son mari se rendent à leur banque pour discuter d’un prêt immobilier. Mon amie mène la discussion vu que c’est elle qui gère les finances en grande partie dans le couple. Même si elle est la seule à parler, lorsque le banquier répond, il ne fait que s’adresser à son mari et ne regarde que ce dernier dans les yeux. Une situation lunaire ! Mais rappelons tout de même que ce n’est qu’en 1965 que les femmes ont récupéré leur autonomie financière ! Avant ça, la présence d’un homme était nécessaire pour réaliser n’importe quelle transaction financière importante.

Du coup, comme je disais dans l’introduction, la finance est selon moi tout aussi importante que la santé dans nos vies. Tout comme si vous ne preniez pas soin de votre santé, une mauvaise santé financière peut fortement impacter nos vies de façon négative et parfois même en briser certaines. Laisser les femmes de côté et les éloigner de l’indépendance financière serait donc similaire à les écarter d’un système de santé qui favoriserait en grande partie les hommes (ce qui est parfois le cas d’ailleurs, mais c’est un autre sujet).

Il faut savoir, comme nous le montrent de nombreuses études, que les femmes n'investissent pas autant que les hommes, elles épargnent moins pour leur retraite et conservent davantage de liquidités (qui sont rongées par l’inflation). Cela se traduit par un manque à gagner financier important à long terme. Cerise sur le gâteau, l'écart de rémunération entre les hommes et femmes aggrave ce manque à gagner. Le résultat est que les femmes ont moins de richesses et s'attendent à prendre leur retraite avec beaucoup moins de patrimoine que les hommes.

Not fair. Not cool.

Pourquoi en sommes-nous arrivés là ?

Nous pourrions écrire un livre entier sur le sujet, mais essayons de lister quelques raisons :

Des raisons historiques. Comme je disais un peu plus haut, ce n’est qu’en 1965 que les femmes ont récupéré leur autonomie financière en France. Le 13 juillet 1965, elles peuvent désormais signer un carnet de chèques, ouvrir un compte en banque et travailler sans l'autorisation de leur époux. Et oui…

Des raisons psychologiques. Vu que les hommes avaient la mainmise sur les finances, il est normal que les médias financiers et autres contenus soient produits par des hommes qui n’ont pas forcément la même façon d’approcher les finances que les femmes. Si vous vous amusez à regarder des créateurs de contenu sur les finances perso à succès et autres influenceurs, vous pourrez voir que la grande majorité a un ton plutôt agressif, ils traitent l’argent comme un hobby, presque comme du foot. Bon, déjà il faut dire que même pour des hommes ce n’est pas la bonne façon de voir les choses, mais en plus ça ne parle pas forcément à la majorité des femmes qui ont une vision bien plus saine et long terme de l’argent. Quelques exemples :

Anthony Pompliano, un gourou de l’univers Bitcoin :

J’adore le contenu d’Anthony (enfin pas toujours), mais son ton est très masculin et ça se voit bien dans son show, il n’y a que des mecs qui semble discuter de football autour d’une bière au bar, plutôt que de parler investissement. C’est un style qui parle à beaucoup de personnes et je respecte, mais cela en exclut par conséquent beaucoup d’autres, comme des femmes.

David Portnoy, fondateur de Barstool Sports qui a été en tête de file du mouvement des WallStreetBets.

David Portnoy qui a la base était plutôt focalisé sur le sport suite à la création de son blog Barstool Sports, a décidé de se lancer dans le trading en 2020 quand Wall Street est devenu la nouvelle cour de récré des amateurs de sports.

Si vous vous rendez sur le site du Financial Times ou de Bloomberg, vous pourrez également voir que 80 % des journalistes (au doigt mouillé) financiers sont des hommes !

Et je ne parle même pas des comptes Instagram de gourous financiers dans ce genre à base de Jet Ski, de Dubaï et de séances de muscu :

Il est faux de dire que l’argent est un tabou pour les femmes, c’est juste qu’on ne s’adresse pas souvent à elle de la bonne façon, car nous sommes dans un cercle vicieux où des hommes souhaitent parler à des hommes, car c’est là que l’argent est “censé” se trouver.

Si vous ajoutez par-dessus tout ça du jargon et autres langages techniques qui viennent complexifier le tout, alors vous perdez encore plus de monde. Hommes et femmes.

Qu’est-ce que vous pouvez faire ?

Comme dirait Jacki Zehner :

  1. Considérez votre santé financière de la même manière que vous considérez le fait de prendre soin de soi, en ce sens que c'est vraiment important pour votre bien-être à long terme. Faites-en donc une priorité et encouragez les autres femmes (et hommes) de votre entourage à faire de même.

  2. Faites pression pour que les choses changent sur le lieu de travail, en particulier lorsque les employées ne sont pas traitées de la même manière que leurs collègues masculins. Ne restez pas silencieux, dénoncez la situation. Bien sûr, cela a beaucoup à voir avec la parité salariale, mais cela concerne également d'autres politiques d'entreprise, notamment le congé parental, les horaires de travail flexibles et les régimes de primes et de retraite. Bref, vous voyez le problème.

  3. Parlez d'argent jusqu'à ce que ce sujet ne soit plus considéré comme un tabou. Parlez-en ouvertement avec vos amies, vos sœurs, vos filles et vos mères. Donnez-vous les moyens d'agir en partageant vos connaissances et votre expérience, et encouragez toutes les femmes que vous connaissez à prendre le contrôle et à parler ouvertement des défis auxquels elles sont confrontées. N’hésitez pas à relire ces deux éditions de Snowball et à les transférer à ces personnes.

  4. Si vous pouvez, utilisez votre patrimoine pour soutenir d'autres femmes (par exemple, si vous êtes entrepreneur).

Comme vous pouvez le voir, le Financial Feminism ne consiste pas seulement à dire que les femmes doivent investir davantage, mais il englobe tout le spectre des finances perso : gagner sa vie, gérer son budget, investir, épargner, investir pour atteindre ses objectifs, indépendance financière, égalité financière, etc.

Aller plus loin

Si vous souhaitez aller plus loin, voici une petite liste de comptes et autres créateurs (enfin surtout des créatrices) qui pourraient être plus inclusifs que d’autres médias :

  • Bon déjà Snowball, j’espère ! Ça, c’est fait.

  • Caroline est géniale sur la partie crypto débutants que ce soit pour les hommes ou pour les femmes !

  • Emilie Bellet, une Française expatriée à Londres a créé Vestpod, une communauté dédiée au financial empowerement des femmes comme on dirait outre-Manche. Elle a d’ailleurs écrit un livre You'Re Not Broke, You'Re Pre-Rich.

  • Jessica Robinson a écrit un livre (que je n’ai pas lu je dois avouer, mais qui a de bonnes reviews) sur le sujet : Financial Feminism: A Woman's Guide to Investing for a Sustainable Future.

  • Tory Dunlap et ses 1,7 million de followers sur TikTok est également une référence dans le mouvement du Financial Feminism. Elle a un très bon podcast qui marche super fort aux US.

  • La chaîne YouTube The Financial Diet, sans être directement orientée Financial Feminism est tout de même suivie par une majorité de femmes.


That’s it! 💌 Comme toujours, vous pouvez tout simplement répondre à cet e-mail, je lis et réponds à tous vos messages.

Bonne semaine à toutes et à tous.

👉 N’oubliez pas d’ajouter un petit cœur si ça vous a plu, c’est très utile pour savoir le type de contenu que vous préférez. Merci. :)

Yoann. ❤️


🚨 Avertissement : Comme je vous le répète souvent, je n’ai pas de boule magique. 🧙‍♀️ Vous comprenez donc qu'en lisant "Snowball", vous ne recevez pas de conseils en matière d'investissement. De plus, je ne vous connais pas assez. Aucun contenu publié ici ne constitue une recommandation selon laquelle un titre, un portefeuille de titres, une transaction ou une stratégie d'investissement particuliers conviennent à une personne spécifique. Vous comprenez également que je ne vous conseille pas personnellement sur la nature, le potentiel, la valeur ou la pertinence d'un titre, d'un portefeuille de titres, d'une transaction, d'une stratégie d'investissement ou de tout autre sujet. Dans la mesure où tout contenu publié peut être considéré comme un conseil ou une recommandation d'investissement en rapport avec un titre particulier, ces informations sont impersonnelles et ne sont pas adaptées aux besoins d'investissement d'une personne spécifique. Vous comprenez qu'un investissement dans un titre quelconque est soumis à un certain nombre de risques, et que les discussions sur un titre publié sur "Snowball" ne contiendront pas de liste ou de description des facteurs de risque pertinents.

Ah, et "Snowball" n'est pas destiné à fournir des conseils fiscaux, juridiques, d'assurance ou d'investissement, et rien de ce qui est publié ici ne doit être interprété comme une offre de vente, une sollicitation d'offre d'achat, ou une recommandation pour un titre quelconque par son (ses) auteur(s) ou un tiers. Vous êtes seul responsable de déterminer si un investissement, une action ou une stratégie, ou tout autre produit ou service, vous convient en fonction de vos objectifs d'investissement et de votre situation personnelle et financière. Vous devez consulter un conseiller financier ou un professionnel de la fiscalité concernant votre situation juridique, financière ou fiscale spécifique.